Ford utilisera la plateforme électrique de Volkswagen

Par Le Guide de l'auto
Ford utilisera la plateforme électrique de Volkswagen


Le Guide de l'Auto

Article par Guillaume Rivard

Au début de l’année, Ford et Volkswagen ont annoncé la production et la commercialisation en commun dès 2022 de fourgons et de camions dans le cadre d’une alliance stratégique visant à réduire considérablement leurs coûts.

À la suite d’une nouvelle série de discussions, les deux constructeurs ont maintenant décidé de travailler aussi dans le domaine des véhicules électriques en plus d’investir dans Argo AI, une importante compagnie basée à Pittsburgh et spécialisée dans les véhicules autonomes, pour introduire la technologie en Amérique et en Europe.

Le PDG de Ford, Jim Hackett, et son homologue de Volkswagen, Herbert Diess, ont confirmé que Ford deviendra le premier partenaire à utiliser la plateforme de véhicules électriques de Volkswagen, mieux connue sous l’appellation MEB.

La compagnie à l’ovale bleu s’attend à livrer sur une période de six ans plus de 600 000 véhicules basés sur l’architecture MEB à des consommateurs européens, et ce, à compter de 2023. Les deux chefs n’ont toutefois donné aucun détail concernant le marché nord-américain.

Le développement de la plateforme MEB a commencé en 2016, un an après le « Dieselgate », et il représente à ce jour un investissement d’environ 9 G$. Comme nous vous l’avons déjà indiqué, Volkswagen prévoit s’en servir pour lancer près de 70 nouveaux modèles électriques et fabriquer quelque 22 millions d’exemplaires au cours des dix prochaines années.

De son côté, le recours à la plateforme MEB fait partie pour Ford d’un investissement global de 11,5 G$ dans les véhicules électriques.

Par ailleurs, Ford et Volkswagen intégreront dans leurs véhicules respectifs le système de conduite autonome de niveau 4 développé par Argo AI en vue d’implanter des services d’autopartage et de livraison de marchandises dans les grands centres urbains.

Chacun détiendra une part égale dans Argo AI et, ensemble, ils deviendront propriétaires majoritaires de l’entreprise. La transaction demeure cependant sujette à l’approbation des autorités réglementaires et à d’autres conditions.

« Notre alliance mondiale commence à devenir encore plus prometteuse et nous continuons à explorer des avenues dans lesquelles nous pourrions collaborer à nouveau », a déclaré Diess.

Il est bon de préciser que l’alliance en question ne comprend aucun échange de propriété entre Ford et Volkswagen et qu’elle est indépendante de l’investissement dans Argo AI.

Partager cet article