Exposition itinérante du Réseau Art Spontané

Exposition itinérante du Réseau Art Spontané

Érick Cyr est à la tête du départements d’Arts visuels au Collège de Valleyfield et est fier de s’impliquer dans le milieu en organisant ces activités de médiation culturelle.

Crédit photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin

À l’issue d’une première année au cours de laquelle se sont tenues six soirées spéciales de création, les responsables du Réseau Art Spontané procéderont au vernissage des œuvres ce jeudi au Collège de Valleyfield.  

« C’est une initiative qui est née il y a un an. Il s’agit d’un projet pour créer un pont entre les artistes. Les professionnels et ceux qui en sont à leurs débuts ou les étudiants. Ils ont pu partager leurs connaissances au cours des six soirées de médiation culturelle », indique Émilie Fortier, doublement engagée dans l’aventure à titre de conseillère à la vie étudiante au Collège et directrice générale de La Factrie, Café culturel.

Érick Cyr, coordonnateur du programme Arts visuels du Collège de Valleyfield est fier de voir la trentaine d’œuvres accrochées aux murs de la salle d’exposition DM-02, dans les espaces de la bibliothèque Armand-Frappier. « Nous avions six thèmes différents pour autant de soirées. Par exemple, la soirée avec les jeunes du secondaire qui ont amené des dessins, qui à leur tour ont inspiré les artistes à la suite des échanges. Ou encore cette soirée où les artistes étaient appelés à travailler sur des œuvres, après que le public y ait mis sa touche pendant une semaine », mentionne celui qui a vu de ses diplômés ou étudiants, prendre part activement aux activités.

Trois vernissages et autant d’expositions

« Toutes les soirées ont été intéressantes et les gens vont pouvoir découvrir quelles œuvres découlent de quelle soirée. Ils pourront d’ailleurs le faire dès ce jeudi dans le cadre du vernissage sous formule 5 à 7, ici même à la bibliothèque », clame Érick Cyr, fier.

Des livrets d’exposition seront distribués avec de l’information sur les différents tableaux qui jouent avec les couleurs, les textures, les formes, mais aussi l’inspiration de chaque soirée.

« Le Collège est le premier lieu d’exposition, du 22 janvier au 9 février, à la salle d’exposition du DM-02. Mais puisque nous proposons une exposition itinérante, elle sera déplacée à la Maison LePailleur de Châteauguay du 7 mars au 14 avril, puis à la Maison Trestler de Vaudreuil de septembre à décembre 2019, deux autres lieux utilisés en 2018 dans les processus de création », expliquent les organisateurs.

Ce projet de médiation culturelle, dont fait partie également l’association d’artistes peintres et sculpteurs Valédar, permettra à certains artistes d’être exposés pour une première fois et toutes les toiles sont en vente. Il est possible de se les procurer, mais il faudra attendre à l’issue de la dernière exposition avant de pouvoir la récupérer.

Entre-temps, une deuxième édition sera mise en marche avec cinq soirées qui seront organisées pour l’exposition de 2019.

Les artistes de la relève, semi-professionnels et professionnels sont invités à manifester leur intérêt en communiquant avec Émilie Fortier, par courriel au emilie.fortier@lafactrie.org.

Commenter cet article

avatar