Les étudiants chauffent les planches

Les étudiants chauffent les planches

Secondaire en spectacle permet aux étudiants de l’école de la Baie-Saint-François de partager leur passion avec le public.

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - courtoisie)

Secondaire en spectacle présente sa 13e édition à l’école de la Baie-Saint-François le 24 février. Un concours artistique qui n’en est pas vraiment un, puisque le bonheur de scène est sans équivoque.

Marie-France Brunette a fait son chemin jusqu’à la finale panquébécoise après avoir gagné la finale locale l’an dernier. (Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin))

«Je suis là pour chanter plus que pour gagner, résume Alicia Miljour. Ça avait l’air le fun la petite gang. Ça ne paraît pas que c’est une compétition. »
L’étudiante en secondaire 3 participe pour la première fois. Marie-France Brunette et Maïka Charette, des «vétérans» de ce spectacle, tiennent le même discours. «Je ne le vois pas comme un concours, indique Brunette, qui a fait son chemin jusqu’à la finale panquébécoise l’an dernier. Je le vois plu comme une expérience de scène qui va m’aider à avancer. »
La finissante de l’ÉBSF a reçu le titre de gagnante de la finale locale comme une belle récompense pour les efforts mis au fil des ans. Le chant est sa passion depuis l’âge de 6 ans. Une enseignante au primaire a décelé son talent et l’a encouragée à poursuivre dans cette voix. «Secondaire en spectacle m’a permise de rencontrer des personnes et de me rendre plus loin, dit celle qui interprètera «Je suis malade». C’est le fun de partager sa passion et toucher les gens émotionnellement. »

À sa première participation l’an dernier, Maïka Charette avait été désigné coup de cœur du public. «Je me sens à ma place, dans

Maïka Charette, coup de cœur du public en 2017, participe à nouveau à l’aventure. (Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - Archives Pierre Langevin))

mon monde sur scène, dit l’étudiante de secondaire 2. Je connais beaucoup de candidats et ils sont vraiment bons. Le but est de d présenter un bon spectacle. » Bien sûr elle souhaite faire applaudir la foule. Mais elle chantera et s’accompagnera d’instruments d’abord par pur plaisir et surtout, pour être fière d’elle.
Alicia Miljour se sent aussi à sa place sur scène. Sur les planches de l’auditorium Robert Brain, elle va interpréter «La laideur», de Safia Nolin. «C’est un sujet assez sombre, qui parle de chose pas le fun de la vie, dit-elle. J’aime ça surprendre et faire sortir l’émotion d’une chanson. »
Ils seront 15 en tout à démontrer leurs talents au public le 24 février. D’anciens étudiants et participants de finales locales de Secondaire en spectacle viendront livrer une performance pendant la délibération des juges.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar