Donny Allen réussit la perfection en Hydro 350

Par Éric Tremblay
Donny Allen réussit la perfection en Hydro 350
Donny Allen a déposé un baiser sur son bateau après avoir franchi le fil d’arrivée en première position en finale Hydro 350. (Photo : (Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin))

Cinq sorties à l’eau, cinq victoires. Donny Allen du H-14 Legacy 1 a été clairement dominant en Hydro 350 aux Régates de Valleyfield. Un triomphe spécial à ses yeux.

«La dernière victoire est toujours la plus satisfaisante, parce qu’on ne sait jamais quand on pourra revivre cette sensation», a indiqué l’Américain de 34 ans à sa sortie du cockpit.

Il venait de boucler les cinq tours du circuit Robert-Théorêt en 3:32;42, soit la deuxième plus haute vitesse moyenne de la fin de semaine. Il faut dire que Dylan Runne dans le H-12 Pleasure Seeker l’a talonné tout au long de cette finale. «On a coursé ainsi au moins une centaine de fois ensemble, a-t-il convenu. On se teste chacun chaque semaine. C’était spécial. »

Sur ses performances étalées sur trois jours, il a remercié ses équipiers pour lui avoir fourni une machine performante.

Lors de ses propos devant le quai des champions, Allen a également mentionné à quel point la confrérie des pilotes manquait Mathieu Daoust. «Il était avec moi à chaque départ. »

Lors de la finale, quatre embarcations ont volé le départ. Ce qui a fini par pavé la voie à Yannick Léger du H-21 Supernova qui a complété le podium.

(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)

 

(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Finale Hydro 350

Donny Allen – H-14 Legacy 1 – 3:32;42
Dylan Runne – H-12 Pleasure Seeker – 3:37;11
Yannick Léger – H-21 Supernova – 4:03;17
Bobby King – H-242 LDC Construction – P1
Nicolas Rousse – H-799 AllardMénard.com – P1
Kent Henderson – H-777 Team Toban – P1
Michael Tremblay – H-8 Last Minute Again – P1
Andrew Tate – H-300 Pennzoil – DNF

Des qualifications partagées

Outre Allen, huit autres pilotes ont au moins remporté une course de qualification. Du groupe, Andrew Tate dans le H-300 Pennzoil a qui le drapeau à damier lui a été présenté trois fois. L’Américain de la région de Detroit a notamment enregistré la meilleure vitesse du week-end, soit 3:31;98 le samedi matin.

Dylan Runne, Paul Barber et Kent Henderson en ont tous deux remporté deux. Malgré tout, Henderson dans le H-777 Team Toban a eu besoin de gagner une consolation pour accéder à la finale.

Yannick Léger, Bobby King, Martin Rochon et Nicolas Rousse ont été les autres vainqueurs en qualification.

(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Allard secoué

Les embarcations Hydro 350 ont donné des sueurs froides auxspectateurs. Jonathan Daoust dans le H-15 Water Ghost (voir autre texte) et Richard Haineault du H-2 Miss Beauharnois ont perdu la maîtrise de leur embarcation samedi pour terminer à l’envers. Malgré les dommages, dont les vitres de cockpit fracassées, ils sont revenus en compétition le lendemain.

Érik Allard dans le H-4 Big Decision a aussi été ébranlé durant le week-end. L’aileron avant de l’embarcation s’est décroché le samedi. Le pilote recrue a donc dû filer sur l’eau sans cette pièce importante le lendemain. Il a été victime d’un furieux crochet dans le premier virage, ce qui a mis un terme à son week-end. Le pilote semblait s’être fait mal à une jamber au moment de se diriger vers les ambulanciers.

(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)
(Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des