Le don de sang ne prend pas de vacances

Le don de sang ne prend pas de vacances

Le maire Miguel Lemieux, entouré de Jean Séguin, responsable des bénévoles, Carole Vallée, conseillère chez Héma-Québec, et de l’infirmière, Marie-Ann.

Crédit photo : Journal Saint-François Pierre Langevin

«Le don de sang ne prend pas de vacances», a rappelé Carole Vallée, conseillère chez Héma-Québec, à l’entrée de collecte de sang du maire de Salaberry-de-Valleyfield qui se déroule aujourd’hui mercredi 4 juillet, jusqu’à 20h, au grand salon Empire de l’Hôtel Plaza Valleyfield.
«Les besoins sont toujours là, mais en période de vacances, les gens n’ont pas toujours le réflexe d’aller donner du sang alors il faut le leur rappeler. On se rend même sur les terrains de camping pour s’assurer de maintenir notre banque de sang», note Mme Vallée.
Pour le maire de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux, il s’agit d’une première collecte à titre de maire, mais pas à titre individuel. «Ça fait un petit bout de temps que je n’ai pas donné, mais ça demeure une très bonne cause, particulièrement en cette période de l’année où les besoins sont plus importants», dit-il.
La collecte du sang du maire de Salaberry-de-Valleyfield demeure une des bonnes collectes pour Héma-Québec, avec son objectif de 250 donneurs qui est pratiquement atteint à chaque année. Pour ce faire, Héma-Québec compte sur une dizaine de membres de son personnel, sans oublier une douzaine de bénévoles locaux, sous la responsabilité de Jean Séguin.
La collecte se poursuit jusqu’à 20h ce soir. Selon Carole Vallée, un don de sang requiert qu’on réserve en moyenne une heure de son temps, moment qui peut toutefois s’étirer en période de forte achalandage.

Commenter cet article

avatar