Deux complices réunis pour chanter Bécaud

Deux complices réunis pour chanter Bécaud

Le duo ne manquera pas de véhiculer toute l’énergie que l’on reconnaît à «Monsieur 100 000 volts».

Crédit photo : Journal Saint-François Gracieuseté

Denise Biron et Alain Lecompte se connaissent depuis fort longtemps, du temps de l’époque «yéyé». Ils se retrouvent aujourd’hui à travers l’énergie d’un artiste connu sous le surnom de M. 100 000 volts, Gilbert Bécaud, le temps d’un spectacle présenté au Cabaret d’Albert de Valspec.
Les deux complices présenteront le spectacle intitulé Toi, Bécaud et moi, le vendredi 17 août dès 20h30. Mais puisque ce premier rendez-vous fait déjà salle comble, une supplémentaire a été ajoutée le vendredi suivant, 24 août.
Si les réseaux sociaux ont parfois la vie dure, on pourra néanmoins les remercier d’avoir contribué à réunir ce duo piano-voix, qui planche sur l’œuvre de Bécaud depuis janvier dernier. Un vaste répertoire auquel tous deux vouent une grande admiration.
«Bécaud, c’est une passion pour moi depuis fort longtemps, raconte Denise Biron, ex-membre du trio Les Miladys. Son répertoire compte des chansons grâce auxquelles j’ai pu remporter de nombreux concours.» Alain Lecompte, pour sa part, rappelle que son enfance a été bercée par les chansons du compositeur français. «Même à l’adolescence, j’écoutais ses chansons entre celles de Led Zeppelin et de Pink Floyd», dit-il.

 

Les deux complices se connaissent depuis longtemps, comme le démontre cette photo prise dans les années 60. (Photo Journal Saint-François Gracieuseté)

Le duo entend interpréter, dans un registre bien à lui, mais sans les dénaturer, les plus grands succès de Bécaud, parmi lesquels on retrouve des titres comme L’important, c’est la rose, L’Orange, Et maintenant, et autres. Denise Biron apprécie l’énergie, la joie de vivre et la variété du répertoire de Bécaud, dont les chansons passent de la ballade aux rythmes plus jazzés. Alain Lecompte signale l’aspect théâtral de certaines d’entre elles, comme Le petit oiseau de toutes les couleurs.
Sur scène, durant 90 minutes, la chanteuse et le pianiste seront accompagnés par le contrebassiste Samuel Cournoyer, dans un concept épuré et ponctué d’anecdotes.
Une admiration réciproque
Qui de mieux placer pour parler de ces deux artistes campivallensiens que ces artistes eux-mêmes.
Denise Biron parle de son vis-à-vis comme quelqu’un de très organisé, «d’une exigence qui te met en confiance», dit-elle. Musicien chevronné, Alain Lecompte s’est notamment fait connaître au Québec et en Europe avec son spectacle Hugo Live, dans lequel il reprenait en chansons les poèmes de Victor Hugo. Il a aussi présenté un spectacle l’an dernier avec le comédien Claude Prégent.
À l’inverse, Lecompte présente Denise Biron comme d’une voix naturelle, une chanteuse douée d’un grand sens musical. «C’est un vrai dictionnaire de la chanson, elle dégage une énergie qu’on ressent sur scène», note-t-il.
Ces différents ingrédients laissent donc prévoir un spectacle qui rendra à Bécaud ce qui appartient à Bécaud; la joie, l’émotion et l’énergie. Billets en vente chez Valspec.

Alain Lecompte et Denise Biron ont épluché le répertoire de Bécaud, en préparation de leur spectacle. (Photo Journal Saint-François Gracieuseté)

Poster un Commentaire

avatar