Des vols vers la Floride à partir de l’aéroport de Saint-Hubert

Des vols vers la Floride à partir de l’aéroport de Saint-Hubert

Une nouvelle offre de transport aérien se dessine.

Crédit photo : Archives

Philippe Lanoix-Meunier -Gravité Média –

La compagnie d’aviation Jetlines a annoncé le 11 février son intention d’offrir des vols directs à partir de l’aéroport Saint-Hubert vers plusieurs villes du Canada, y compris des villes du Québec, ainsi que des destinations américaines telles que la Floride et New York.
Jetlines souligne que l’aéroport est plus proche du centre-ville et du centre touristique de Montréal que le principal aéroport de la ville, Pierre-Elliott-Trudeau.
L’Aéroport de Saint-Hubert devrait pouvoir soutenir les transporteurs aériens à très bas coûts tels que Jetlines dès la fin de 2019. Sa piste principale a récemment été modernisée, un projet qui a bénéficié de l’appui du gouvernement fédéral qui a injecté 13 M$ dans le projet. L’aéroport de Saint-Hubert prévoit également construire un nouveau terminal pour les voyageurs.
«Nous appuyons entièrement la vision de construire un aéroport secondaire à faibles coûts pour la région de Montréal et nous sommes impatients de proposer des tarifs extrêmement bas à nos passagers, a déclaré le pdg de Jetlines Javier Suarez. Nos bas tarifs devraient encourager les résidents de Montréal et des régions avoisinantes à voyager plus fréquemment. Du même coup, Montréal devrait connaître une augmentation du nombre de touristes et de visiteurs qu’elle reçoit. Notre relation avec l’Aéroport est importante pour que nous puissions étendre la portée de Jetlines dans l’Est du Canada, et nous sommes heureux de l’avoir comme partenaire.»
«Nous sommes particulièrement heureux de l’annonce faite par Jetlines aujourd’hui, a déclaré la directrice générale de Développement Aéroport Saint-Hubert-Longueuil (DASH-L), Jane Foyle. Offrir une solution de rechange peu coûteuse pour le service aérien vers d’autres villes du Québec, du Canada et des États-Unis s’aligne directement sur notre vision de développement. Ce nouveau service nous aidera mettre un frein à l’exode des Canadiens qui se rendent aux États-Unis pour voler à partir d’aéroports frontaliers comme ceux de Plattsburgh et de Burlington.»
Selon Mme Foyle, cette annonce justifie la demande d’assistance effectué par DASH-L auprès du ministre des Transports Marc Garneau concernant les services de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) et la nécessité de réexaminer les accords gouvernementaux.
Pour la directrice générale, «ces ententes signées il y a des décennies limitent actuellement notre accès à ces marchés. Nous examinons actuellement l’utilisation d’une installation temporaire afin d’accélérer cette offre de service.»

Commenter cet article

avatar