Des terrasses urbaines pour dynamiser le centre-ville

Des terrasses urbaines pour dynamiser le centre-ville
Érick Faubert, Pierre Crépeau, Miguel Lemieux, Suzanne Carrier et Patrick Loiselle ont expliqué le concept des terrasses urbaines qui seront installées à Valleyfield cet été. (Photo : (Photo Journal Saint-François - E.T.))

Quatre zones seront aménagées dans le centre-ville de Valleyfield à compter du 10 juillet. Des terrasses urbaines où il fera bon s’amuser, manger et soutenir l’économie soutiennent les nombreux intervenants impliqués dans ce dossier. 

Trente-six tables seront installées dans les terrasses Nicholson (à proximité de l’ancien poste de police), Victoria (entre les rues Jacques-Cartier et Nicholson), Neptune (près de la statue des Régates) et Isabella (près du parc Chartrand). Les tables à pique-nique seront numérotées afin de donner un repère aux restaurateurs qui pourront livrer de la nourriture. Il sera aussi possible d’amener son repas. La consommation d’alcool est toutefois proscrite sur ces sites.

Chaque endroit aura son ambiance avec un décor, musique et une animation qui lui sera propre. Chaque site comprendra aussi une maisonnette. Celle-ci affichera les restaurants à proximité ainsi qu’une liste exhaustive de l’ensemble de ce qui est offert à l’ensemble de la Ville.

Pour le maire Miguel Lemieux, il s’agit d’une solution sur mesures pour aider les commerçants, notamment les restaurateurs, touchés par la crise. «On souhaite créer des îlots festifs sur toute la longue période d’été, dit-il. Répartir les activités habituellement concentrées sur quelques fins de semaine.»

Ceci implique la fermeture de certaines rues. Autour de l’ancien poste de police et sur la rue Victoria notamment. Sur cet artère, on coupera des voies de circulation. Mais les cases de stationnement demeurent et ne seront pas amputées.

Outre la Ville, la SADC du Suroît-Sud, le CLD de Beauharnois-Salaberry, la Chambre de commerce et d’industrie de Beauharnois, Valleyfield et du Haut-Saint-Laurent et le Regroupement des marchands et professionnels du centre ville sont impliqués dans l’initiative.

Il s’agit ici de saisir les opportunités qu’imposent la COVID. Ces terrasses urbaines temporaires, plusieurs intervenants souhaitent qu’elles s’installent dans les paysage campivallensien. «Les terrasses urbaines permettent de découvrir beaucoup plus que le parc Sauvé et la rue Victoria, explique Patrick Loiselle, président de la CCIBVHSL. C’est une façon de se réapproprier le centre-ville. C’est un souhait que ça revienne les années suivantes. »

Le maire Lemieux a indiqué que l’expérience 2020 allait permettre de tirer des leçons pour l’avenir.

Suzanne Carrier, représentante du Regroupement des marchands et professionnels du centre-veille, constatait avec joie que les commerçants s’alliaient dans cette initiative et qu’ils travaillaient ensemble dans un but commun. À cet effet, Pierre Crépeau, coordonnateur à la vie culturelle et aux communications, a mentionné que la réflexion avait impliqué plusieurs marchands.

La SADC du Suroît-Sud a octroyé une aide financière de 20 000 $ au projet. «Nous espérons grandement que l’ensemble des citoyens de Valleyfield et de la grande région du Suroît-Sud ainsi que les commerçants puissent bénéficier au maximum des retombées du partenariat entre la Ville et la SADC du Suroît-Sud», a souligné Érick Faubert, directeur-général de la SADC du Suroît-Sud.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Lucie Lesperance Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Me notifier des
Lucie Lesperance
Guest
Lucie Lesperance

Pourquoi ne pas en mettre au parc des mouettes où on a une magnifique vue sur l’entrée de la baie avec un beau vent de fraîcheur. Ça serait le terme JUSTE de BONIFIER LE PARC.