Des lynx observés dans le Haut-Saint-Laurent

Des lynx observés dans le Haut-Saint-Laurent
(Photo : (Photo - gracieuseté Sylvain Boileau))

Un chasseur a observé un lynx avec sa caméra à Saint-Urbain-Premier. Un phénomène rare qui n’est pas inhabituel dans le Haut-Saint-Laurent, mais le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs rappelle de ne pas approcher le félin.

Sylvain Boileau a soutiré une photo d’un lynx adulte le 12 novembre à l’aube. «Des lynx roux sont observés chaque année dans les municipalités situées au sud de Saint-Urbain-Premier, indique Sylvain Carrier relationniste au MFFP. D’ailleurs, plusieurs sont capturés dans ce secteur par des piégeurs professionnels pour ensuite être mis en valeur. »

M. Carrier précise que le félin se tient loin des résidences et du dérangement humain. Il préfère explorer les endroits où ses proies sont abondantes. On retrouve de grands massifs forestiers dans le secteur, ce qui favorise le déplacement des lynx, notamment dans leur quête de nourriture. Cependant, il n’est pas anormal d’en apercevoir dans les champs agricoles.

Le lynx a tendance à fuir l’être humain ce qui explique qu’il est rarement observé. «Il est important de rester calme et de ne pas entraver la fuite de l’animal, souligne M. Carrier. Comme c’est le cas lors d’une rencontre avec un animal sauvage qui ne semble pas craindre l’humain ou présente un comportement agressif, il est recommandé de faire du bruit ou parler fort pour l’effaroucher. De se donner un air imposant en levant les bras ou encore de lancer des objets à proximité de l’animal. On doit s’éloigner lentement de la bête en maintenant un contact visuel avec cette dernière. Il n’est pas recommandé de tourner le dos à l’animal ni de courir. »

Le relationniste du MFFP ajoute qu’il ne faut pas essayer d’approcher les animaux sauvages ni de les nourrir. Ceci afin d’éviter le développement de comportements inadéquats par rapport à l’humain.

Le ministère invite les citoyens à rapporter tout acte de braconnage ou geste qui va à l’encontre de la protection de la faune, de ses habitats ou du milieu naturel. Pour ce faire, ils peuvent communiquer avec SOS Braconnage, au numéro sans frais 1 800 463-2191.

Le lynx roux

À peu près trois fois la taille d’un chat domestique – Son poids peut varier entre 5 et 18 kg
Sa survie est menacé par la présence grandissante de construction humaine et le développement urbain
Sa principale proie est le lièvre, mais il mange aussi d’autres petits mammifères, des oiseaux et même occasionnellement des cerfs

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires