Des entrepreneurs de cœur et d’émotions

Par Yanick Michaud
Des entrepreneurs de cœur et d’émotions
Marie-Josée Tremblay de Max 103, Carole Girouard d’Entraide pour Monoparentales et Familles Recomposées du Suroît, et Emmanuelle Lavigne-Landry ont diffusé en direct les remises de cadeaux de la part des entrepreneurs à 16 familles qui ont vécu des difficultés en 2019. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Les membres de 16 familles monoparentales ou recomposées de la région ont pu constater la solidarité des entreprises d’ici en prenant part au projet Nos entrepreneurs de cœur.  

Pour une deuxième édition des entreprises d’ici ont participé à ce moment d’émotions en remettant des cadeaux à des familles qui ont vécu des moments plus difficiles au cours de la dernière année. « L’année dernière, nous avions 10 entrepreneurs. Ça a si bien fonctionné que cette année, nous en avions six de plus. Nous avons effectué le tirage le 19 décembre et les familles ont donc su, avant Noël, qu’elle recevrait un tel cadeau », dit Emmanuelle Lavigne-Landry, agente des communications, marketing et mentorat à la SADC du Suroît-Sud.

Chaque entreprise s’engageait à remettre un cadeau d’une valeur comprise entre 200 et 500 $. Les familles qui avaient demandé de l’aide, étaient plus qu’heureuses de recevoir ces attentions.

Un faste succès

Marie-Josée Tremblay de Max 103 et Emmanuelle Lavigne-Landry ont mené de front cette seconde édition. C’est l’organisme Entraide pour Monoparentales et Familles Recomposées du Suroît qui était bénéficiaire cette année. « C’est un énorme honneur et un bonheur d’être l’organisme hôte cette année. On voit que les personnes gagnantes sont émues et touchées », mentionne Carole Girouard, directrice de l’organisme qui célèbre ses 25 ans cette année.

Effectivement, les familles étaient reçues à la station de radio Max 103 pour une diffusion en direct des célébrations et des tirages. Les bénéficiaires apprenaient alors quel prix ils recevaient. L’émotion était palpable à certaines occasions.

À ce propos, le maire de Salaberry-de-Valleyfield était présent. Il en a profité pour remercier tous ceux qui ont participé. « J’ai toujours dit que notre plus grande force, c’est notre solidarité. Nous sommes une communauté tissée serrée. Il s’agit d’une belle manifestation d’entraide », a-t-il admis.

Par ailleurs, Stéphane Brais, de Gravité Média, directeur général du journal Saint-François a admis être fier d’être l’un des partenaires médias de l’organisation de cette fête qui pourrait revenir en décembre 2020.

Enfin, Emmanuelle Lavigne-Landry a conclu en mentionnant que les entrepreneurs tiraient de belles leçons en participant à un tel projet. « Ils aident des gens qui ont vécu une étape difficile. Ça rappelle à quelques-uns, des moments moins aisés quand ils se sont lancés en affaires. Et du coup, ils montrent qu’on est capable d’avancer. Ce sont des humains merveilleux », avise-t-elle, en remerciant tous les participants.

entrepreneurs de coeur
Ainsi, les 16 entrepreneurs qui ont pris part aux festivités étaient visiblement heureux d’offrir à ceux qui bénéficient de ce projet bienfaiteur. (Photo Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des