La députée Anne Quach au sein des jeunes parlementaires de la Francophonie

La députée Anne Quach au sein des jeunes parlementaires de la Francophonie

La députée fédérale Anne Quach a pris part à la création du Réseau des jeunes parlementaires de la Francophonie.

Crédit photo : Journal Saint-François Gracieuseté

La députée de Salaberry-Suroît, Anne Minh-Thu Quach, se félicite de la création d’une instance jeunesse au sein de l’Association des parlementaires de la Francophonie.
Réunis à Québec, les membres de l’AFP, qui proviennent de l’Asie-Pacifique, des Amériques, de l’Europe et de l’Afrique, ont entériné la création du Réseau des jeunes parlementaires. Ce réseau viendra donner une voix aux jeunes politiciens de la Francophonie. Les parlementaires de 40 ans et moins pourront prendre part aux décisions internationales en français.
Pour Anne Quach, il s’agit d’une belle réussite et du couronnement de trois ans d’efforts. « C’est une source de grande fierté pour moi. J’ai toujours été une amoureuse de la langue française mais j’ai compris l’importance qu’elle peut avoir pour l’évolution du statut de la femme et des jeunes à travers mon implication au sein de la Francophonie », dit-elle. Mme Quach travaille à la mise sur pied du réseau depuis ses premiers balbutiements.
Concrètement, la nouvelle entité réunira des parlementaires des quatre régions de la Francophonie. Les membres actifs le seront pour six ans au maximum et détiendront un droit de vote. Ils se réuniront quelques fois par année tout en comptant sur le développement des nouvelles technologies pour tenir des discussions à distance plus fréquemment.
« Avec le réseau des jeunes parlementaires, je veux faire avancer des dossiers qui me tiennent à coeur comme l’autonomisation des femmes et des filles, leur éducation, la valorisation des droits humains avec la LGBT au haut de mes considérations. Les changements s’opèrent mais ils se font lentement. C’est stimulant », conclut la députée. (M.P.)

Commenter cet article

avatar