Denis Poirier: après le vent et l’eau, le soleil

Par Mario Pitre
Denis Poirier: après le vent et l’eau, le soleil
Denis Poirier et son assistant Michael Budin montrent une partie de la structure qui composera sa prochaine sculpture alliant verre et acier.

L’artiste campivallensien Denis Poirier travaille actuellement sur une nouvelle sculpture alliant le verre et le métal dont la thématique pointera vers la lumière du soleil.

«Après le Souffle d’Éole et Neptune, les gens me demandaient quel serait mon prochain dieu, alors j’ai décidé de représenter Râ,  dieu du soleil, raconte l’artiste. L’œuvre comprendra un grand cercle de 6′ de diamètre qui inclura une géométrie rappelant la spirale d’Archimède.»

À l’instar de certaines œuvres qu’il compte à son répertoire, Râ comportera des vitraux de couleurs sur lesquels les rayons du soleil viennent se décomposer  tel un prisme, pour procurer une nouvelle dimension à l’œuvre. Dimension qui sera également rehaussée par un éclairage intégrant la fibre optique.

Malgré son handicap subi lors d’un accident de moto survenu il y a quelques années en Asie, Denis Poirier poursuit sa mission artistique grâce à la contribution de ses collaborateurs de l’Atelier du Soleil. Il souligne également «l’apport exceptionnel» des entreprises Valtech et B & X, qui lui donnent accès à leurs installations et facilités techniques.

C’est ainsi qu’il a co-produit avec l’artiste Reynald Piché, décédé récemment, les œuvres sculpturales Le Souffle d’Éole et Neptune, bien en vue au centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield et d’autres que l’on peut admirer à son atelier de la rue Saint-Hippolyte.

Journées de la culture

C’est d’ailleurs à cet atelier que Denis Poirier tiendra une activité portes ouvertes le samedi 26 septembre, dans le cadre de la programmation des journées de la culture.

De 11 h à 17 h, les visiteurs pourront découvrir ses plus récentes œuvres, dont celle de Râ, qui sera fraîchement achevée.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des