Denis Miron et ses invités font vibrer le public des Régates

Denis Miron et ses invités font vibrer le public des Régates

Denis Miron et Breen Leboeuf ont animé une foule estimée à 7000 spectateurs, vendredi soir, au parc Delpha-Sauvé.

Crédit photo : (Photo : Journal Saint-François – Pierre Langevin)

SPECTACLES.  Les 80es Régates de Valleyfield sont lancées et le volet culturel de l’événement a déjà franchi une longueur d’avance sur l’année dernière en termes de chiffres d’assistance.

Plus de 12 000 spectateurs ont été témoins des spectacles présentés sur la scène Loto-Québec le week-end dernier, dont un nombre record pour la soirée gratuite du vendredi, ce qui représente une hausse de 3000 personnes par rapport à 2017. Bien que le temps était un peu frisquet ce vendredi, Dame nature a dans l’ensemble bien collaboré avec les organisateurs campivallensiens.

Le groupe «The Box» a aligné ses classiques des années ’80 sur la scène Loto-Québec, samedi en première partie. (Photo: Pierre Langevin)

Denis Miron et ses invités ont largement contribué à donner une ambiance fébrile au coup d’envoi des festivités en offrant une prestation inspirante. Accompagné de Breen Leboeuf, Virginie Cummins, Jean-Guy Grenier, Sylvain Filiatrault et les Violons d’Amérique, le chanteur campivallensien a fait vibrer une foule estimée à 7000 mélomanes.

La Campivallensienne Marie-Pier Leduc a été l’une des invités de marque des «Porn Flakes». (Photo: Pierre Langevin)

Alors que la vocaliste de «En direct de l’Univers», Virginie Cummins, a incarné Janis Joplin, Breen Leboeuf a «rocké» la place avec des succès d’Offenbach, «Mes blues passent pu dans porte» et «Chu un rocker». Le groupe assemblé par Denis Miron a interprété un répertoire varié, passant du country au rock puis à la musique folklorique avec André Proulx, Myriam et Guy Gagné, sans oublier la populaire toune du chansonnier bien connu, «T’es pas game».

Le groupe «Lendemain de veille» a brassé la baraque et a fait perdurer le party. (Photo: Pierre Langevin)

Le party s’est poursuivi avec «Lendemain de veille», originaire de Saint-Etienne-de-Beauharnois. Fidèles à leur réputation, les membres du groupe ont assouvi les attentes du public avide de musique traditionnelle et combien entraînante.

Virginie Cummins, vocaliste à l’émission «En direct de l’univers», a mis en valeur sa voix unique. (Photo: Pierre Langevin)

Samedi, quelque 5000 personnes se sont pointées au parc Delpha-Sauvé pour entendre «The Box» ainsi que les «Porn Flakes» et leurs invités. En première partie, Jean-Marc Pisapia et acolytes ont joué des pièces enregistrées depuis que le groupe a été reformé en 2005 mais surtout les classiques des années ’80, entre autres «Closer Together», «l’affaire Dumoutier» et «Ordinary People», qu’ils ont joués avec exactitude.

Breen Leboeuf a interprété des classiques du groupe Offenbach. (Photo: Pierre Langevin)

Les «Porn Flakes» ont principalement trempé dans le rock classique avec Jonas, Lulu Hughes, Marie-Pier Leduc, Rémi Chassé, Rick Hughes et Sébastien Plante, chanteur des Respectables, qui a puisé dans le répertoire des Rolling Stones. Les amateurs de musique rock ont été choyés avec des versions énergiques de hits rappelant Janis Joplin (Lulu Hughes), Led Zeppelin (Rémi Chassé) et Stevie Nicks (Jonas).

Jonas a interprété son plus grand succès tiré du répertoire de Stevie Nicks. (Photo: Pierre Langevin)

Le directeur général des Régates, Michel Poirier s’est dit satisfait dans l’ensemble de la participation à cette première fin de semaine. «Nous avons modifié le plan du site et nous reculé la scène d’environ 40 pieds. Ce changement a répondu à nos attentes», devait-il signifier.

Rick et Lulu Hughes étaient parmi les invités des «Porn Flakes».

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar