De nouvelles mesures préventives s’imposent

Par Ali Dostie
De nouvelles mesures préventives s’imposent
Le premier ministre François Legault (Photo : Capture d'écran)

Considérant un risque élevé de voir une hausse significative du nombre de cas de COVID-19 au Québec, et tout particulièrement dans la région de Montréal, le gouvernement annonce une série de mesures préventives qui seront en vigueur dans les zones rouges et orange au cours des prochains jours.

Actuellement, des mesures plus restrictives sont imposées aux régions de la Capitale-nationale, de Chaudières-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et de l’Outaouais. La forte augmentation du nombre de cas dans ces régions ne s’est toutefois pas traduite jusqu’ici en hausse des hospitalisations. «Mais on peut penser que ça va venir», a soulevé le premier ministre François Legault, en conférence de presse le 6 avril.

À la lumière des projections de la Santé publique et de la situation actuelle en Ontario, le gouvernement anticipe une forte augmentation du nombre de cas, surtout dans la région de Montréal, et ce, bien que l’on «résiste» jusqu’à maintenant.

«C’est une question de jours, de semaines, maximum», a tranché le premier ministre François Legault.

Nouvelles mesures en zones rouges:

Dès le lundi 12 avril :

-Retour de l’alternance en classe pour les élèves de secondaire 3, 4 et 5. Les élèves iront à l’école une journée sur deux.

-Annulation des activités parascolaires.

Dès ce jeudi :

-Restriction des activités sportives à l’intérieur;

-Fermeture des gyms

-Le nombre maximum de personnes dans les lieux de culte est réduit à 25.

Nouvelles mesures dans les zones orange:

-Port du masque obligatoire en tout temps à l’école, même au primaire.

-Le nombre maximum de personnes dans les lieux de culte passe de 250 à 100.

 

«On arrête là, pour l’instant», a signifié M. Legault, à la fin de cette énumération.

Il a rappelé que l’interdiction de visites dans les maisons demeure en vigueur, même si le passage du couvre-feu de 20h à 21h30 a entraîné une hausse de nombre de cas. M. Legault rapporte que les policiers ont donné trois fois plus de contraventions pour des rassemblements illégaux en fin de semaine dernière.

Pour l’instant, le gouvernement n’envisage pas de déplacer l’heure du couvre-feu, mais il pourrait revenir sur sa décision advenant une hausse du nombre de cas.

Le télétravail demeure aussi obligatoire.

«La situation est sous contrôle. Par contre, on la regarde d’heure en heure et on n’hésitera pas à agir dans certaines régions s’il y a une hausse du nombre de cas, a indiqué M. Legault. Je préfère que la Santé publique s’ajuste pour la santé des Québécois que de tenir mordicus une position, car c’était la position choisie la semaine passée.»

«Le mois d’avril sera un mois critique, crucial. Ce sera le mois de tous les dangers.»

– François Legault

Le retour d’Astra Zeneca pour les 55 ans et plus

D’ici la fin de la semaine, la vaccination s’ouvrira aux personnes de 60 ans et plus dans l’ensemble du Québec, comme c’est le cas en Montérégie depuis ce 6 avril.

Après cette étape, la vaccination axée sur l’âge laissera la place à une vaccination établie selon le risque de propagation. Les personnes ayant des maladies chroniques et des cancers seront donc les prochaines personnes pouvant recevoir le vaccin.

À cet égard, le ministre de la Santé et des Services sociaux Christian Dubé a relevé l’importance de bien identifier qui sont les travailleurs essentiels et ceux qui sont à haut risque de propagation. Il a nommé les enseignants, les éducatrices en garderie, les pompiers, les policiers, les gardiens de prison et les travailleurs communautaires.

Il a aussi annoncé que le vaccin Astra Zeneca sera maintenant administré aussi aux personnes de 55 ans et plus, comme le recommande maintenant la Santé publique. D’autres détails à cet effet suivront lors d’un point de presse demain.

M. Dubé a expliqué que les personnes pourront choisir de recevoir le vaccin Astra Zeneca en toute connaissance de cause, dans le cadre de plages horaires sans rendez-vous.

Le ministre a insisté que, selon les experts, tous les vaccins sont efficaces.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires