De la production multimédia en parascolaire

Par Yanick Michaud
De la production multimédia en parascolaire
Élisabeth et Audrey se plaisent à se retrouver derrière ou devant la caméra dans ces ateliers de production multimédia. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Des dizaines d’écoliers de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands vont s’initier à la production multimédia au cours des prochains mois.  

Cette centaine de jeunes de 9 à 12 ans vont bénéficier de l’offre de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield en partenariat avec le MUSO pour s’immerger dans l’univers de la production vidéo. « Ça va bonifier notre offre de service. Nos étudiants vont développer des compétences numériques et créatives. Les jeunes profitent de ce service et apprennent de façon amusante », lance Stéphanie Lapointe directrice générale adjointe à la Commission scolaire.

Ainsi, 11 groupes de 5 à 10 enfants de 5e et 6e année, répartis dans neuf écoles prendront part à quatre ateliers de 45 minutes, dans le but de réaliser des courts-métrages.

multimédia Saint-Joseph artisan
Derek a joué au caméraman, le temps de produire des images de son collègue William dans le cadre de leur projet de courts-métrages culinaire. En ce sens, on verra un pastiche de Masterchefs junior. (Photo Pierre Langevin)

Des intervenants de qualité

Pour venir prêter main-forte à ces écoliers dans leur projet de création numérique, trois intervenants ont été dénichés. « Ça permet de développer du talent régionalement avec l’expertise d’ici. On ne sait pas si on va allumer la passion d’un futur Xavier Dolan », avance Pierre Crépeau, coordonnateur à la vie culturelle de la Ville.

En ce sens, Antonin Lavigne, chargé de projet du volet multimédia, Carl Vincent, volet théâtre de l’objet et Caroline Gibeault, animatrice de soutien font partie intégrante de ce projet issu du plan d’action de la politique culturelle de Salaberry-de-Valleyfield.

« Ce projet connaît un important succès! Nous avons lancé un appel aux directions d’école à l’automne et nous avons rapidement constaté un fort engouement auprès des jeunes. Le taux de participation est impressionnant », note Pierre Crépeau.

Un tapis rouge pour les jeunes artistes

Par ailleurs, le 16 mai, les jeunes créateurs vont éblouir parents et amis. Le point culminant des ateliers sera la journée Tapis rouge. Les courts-métrages seront projetés sur grand écran au Cinéma 7.

Enfin, en pleine séance de montage mardi à l’école Saint-Joseph-Artisan, la dizaine de jeunes artistes se sont montrés enthousiastes. Ils en étaient à un troisième atelier après avoir brainstormé sur leur produit à offrir et avoir filmé les séquences à monter.

multimédia Saint-Joseph artisan
Ainsi, en pleine séance de montage, les artistes, initiés par Antonin Lavigne sont concentrés sur la tâche et les résultats à venir. (Photo Pierre Langevin)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des