Cure de Jouvence pour le poste de la GRC

Cure de Jouvence pour le poste de la GRC
Le poste de la GRC de Salaberry-de-Valleyfield pourrait subir d’importantes transformations d’ici 2016. L’agrandissement projeté ne serait pas un luxe puisque les employés y seraient à l’étroit déjà.

Les travaux d’agrandissements au détachement de la vallée centrale du Saint-Laurent basé à Valleyfield auront lieu prochainement. Le rapatriement d’unités dans des locaux déjà exigus fait en sorte que le projet pourrait finalement se conclure en 2016.

«On souhaite que le projet se matérialise pour 2016. Avec les locaux dont on dispose, on n’a pas le choix d’agrandir, c’est très serré», fait remarquer Denis Blanchard, surintendant responsable du programme de sécurité frontalière.

Selon nos informations, environ 40 personnes travailleraient au poste situé au 461, Dufferin. Le Groupe d’enquêtes antitabac et l’Équipe intégrée de police frontalière ont aussi été rapatriés à cet endroit, ce qui diminue encore plus les espaces disponibles. On refuse de confirmer si du personnel supplémentaire y sera déployé une fois les travaux complétés.

Camille Habel, porte-parole à la GRC, a travaillé une semaine au poste de Valleyfield. «C’est une vieille bâtisse. Ce ne sera pas un luxe», note-t-elle. Le détachement de la police fédérale de Valleyfield serait le plus occupé à l’extérieur de Montréal au Québec.

Dérogations mineures

La GRC envisage un agrandissement depuis plusieurs années. Pierre Chevrier, directeur général de Salaberry-de-Valleyfield confirme que le terrain a été vendu il y a au moins deux ans.

La Ville a d’ailleurs passé deux dérogations mineures à ce sujet. D’abord une puisque le bâtiment se retrouvera un peu trop près de l’emprise de la rue. L’autre concerne la présence de barbelés en haut de la clôture. «C’est permis, mais lorsque les barbelés sont placés vers l’intérieur. Pour une question de sécurité, la GRC préfère que les barbelés soient vers l’extérieur», a-t-il indiqué.

Mme Habel ajoute que le terrain sur lequel se trouve le poste est sous la juridiction fédérale. «On pourrait avoir une clôture plus haute que la réglementation municipale. La GRC agit toutefois en bon voisin», explique-t-elle.

Le bâtiment actuel ne pourrait supporter le poids d’un étage supplémentaire. Il faudra donc agrandir le bâtiment actuel avant d’ajouter un autre étage.

Aucun détail n’a été indiqué quant au budget alloué à un tel projet.

Détachement de la vallée centrale du Saint-Laurent, bureau de Valleyfield
Construit en 1993
Superficie de 3 870 800 mètres carrés
Évaluation municipale de 1 076 100 $ (terrain et bâtiment)
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des