La culture au service du partage de la route

La culture au service du partage de la route

Une photo de famille a été prise de tous les partenaires liés de près ou de loin à la campagne «Bon pied, bon œil».

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François – Denis Bourbonnais)

SÉCURITÉ PUBLIQUE. La campagne régionale de sécurité routière «Bon pied, bon œil» revient pour une 3e année sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry et ce, avec une formulée bonifiée grâce à la participation du milieu artistique.

Cette initiative destinée à sensibiliser les piétons ainsi que les cyclistes au respect de la signalisation et des règles de circulation, tout en favorisant la courtoisie et le partage de la route, devient possible en vertu d’un partenariat renouvelé avec plusieurs intervenants.

Maude Laberge, préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry, s’est adressée aux gens réunis au Centre communautaire de Saint-Etienne-de-Beauharnois. (Photo: Denis Bourbonnais)

Cette année, dans le but de donner un nouvel élan à la campagne, certaines opérations policières seront accompagnées d’une activité culturelle ou artistique. «Que ce soit par le marquage au sol, une prestation musicale ou la production d’une brève vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le milieu de la culture sera mis à profit pour consolider la portée du message», informe Karine Landerman, présidente du Conseil de la Culture de la MRC.

Des artistes et des jeunes élèves de l’école primaire Saint-Étienne ont participé au marquage de la traverse piétonnière. (Photo: Denis Bourbonnais)

Mercredi à Saint-Etienne-de-Beauharnois, des élèves de l’école primaire de la municipalité étaient présents afin imager l’importance pour les piétons et les automobilistes d’être prudent, courtois et respectueux de la signalisation aux intersections et passages piétonniers. «De juin à septembre prochain, les piétons et les automobilistes seront interpellés par différents scénarios en lien avec la campagne», de signifier la préfète de la MRC, Maude Laberge.

A l’instar des deux dernières années, «Bon pied, bon œil» se déroulera en la collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec, le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTMDET) de même que la Sûreté du Québec, le Service de police de Châteauguay et le Conseil de la Culture de la MRC, via l’entente paraphée avec le ministère de la Culture et des Communications.

L’équipe estivale est formée des cadets de la Sûreté du Québec, des agents Sécuri-Parc cet de vélo-patrouilleurs du Service de police de Châteauguay. (Photo: Denis Bourbonnais)

Des opérations «Attention! Piétons» seront menées jusqu’à la rentrée des classes à des intersections reconnues comme étant problématiques dans chacune des 7 municipalités de la MRC. Ces interventions seront effectuées avec la participation des cadets et policiers-parrains de la SQ ainsi que des agents Sécuri-Parc de la MRC.

Rapport statistique

La campagne 2018 comporte un nouvel aspect avec la production d’un rapport statistique sommaire afin d’en évaluer les retombées. «On comptabilisera sur une période de 60 jours le nombre de véhicules franchissant les intersections et passages piétonniers ciblés. A l’aide de piétons complices, on déterminera le nombre d’automobilistes qui se seront arrêtés à l’engagement d’un piéton sur la chaussée», explique Pascal Harvey, directeur du poste de la SQ de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

Un budget de 75 000 $ a été consacré à la campagne et la MRC a pu faire l’embauche d’un 4e agent Sécuri-Parc dont le mandat sera notamment de colliger ces données. La bonification de la campagne se reflétera également par l’installation d’équipements préventifs et de signalisation aux endroits névralgiques. L’acquisition à frais réduits de 46 balises Ped-Zone et d’afficheurs de vitesse a été possible dans le cadre du Programme québécois d’aide financière du Fonds de la sécurité routière.

François Rémillard, directeur des relations avec les partenaires en sécurité routière à la SAAQ, a révélé que le nombre d’accidents mortels impliquant des piétons (67) a augmenté de 25% l’an dernier au Québec. Dans près de la moitié des cas (44%), les tragédies ont été causées par une distraction ou un moment d’inattention des piétons.

Bon pied, bon œil 2018 : lieux d’intervention

Salaberry-de-Valleyfield   –    rue Dufferin, face au McDonald’s

Saint-Louis-de-Gonzague – rues Principale/Saint-Joseph

Saint-Stanislas-de-Kostka –   Camping «A la Claire Fontaine»

Saint-Etienne-de-Beauharnois –  traverse scolaire, rue de l’Église

Beauharnois – boul. Cadieux, angle Gagnon/Dupuis

rue Ellice (354), traverse rue Saint-Laurent

Saint-Urbain-Premier – intersection des routes 205 et 207

Sainte-Martine – rues Saint-Joseph et Marc-Antoine Primeau

 

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar