Création de bandes dessinées dans un match d’impro

Par Denis Bourbonnais
Création de bandes dessinées dans un match d’impro
Pour les participants aux activités «CégepBD» et «48hBD»

SALABERRY-DE-VALLEYFIELD – Plusieurs nouveautés ont marqué la 19e édition du week-end de formation en bandes dessinées connue sous le nom de 48hBD, tout récemment, au Collège de Valleyfield.

C’est sous l’aile d’une dizaine de formateurs que les quelque 60 participants ont pris part aux ateliers portant sur différentes thématiques. Parmi les innovations proposées cette année, l’événement a accueilli son premier match d’impro-BD de concert avec des membres de la Ligue d’improvisation Le RISK du Collège.

Pendant que les improvisateurs se produisent dans une situation donnée, un dessinateur scénarise en bande dessinées cette même séquence et sa création est reproduite en direct sur écran géant au Café chez Rose. Le dessinateur peut également intervenir en réalisant un rebondissement par son dessin auquel les improvisateurs doivent répondre en l’intégrant à leur joute. Quelque bédéistes se sont aussi prêtés au jeu de l’improvisation lors de cette activité initiée par les formateurs dont certains sont déjà membres de la ligue d’impro-BD à Montréal.

Comme dans le passé, ce samedi soir du 48hBD a été ponctuée de la soirée festive thématique au cours de laquelle les étudiants peuvent s’inscrire à l’activité On esquisse!. Il s’agit pour les créateurs de produire, sous forme de caricature, les portraits des invités présents dans le cadre de l’Intercollégial de philosophie et du tournoi d’improvisation. Un dessinateur professionnel a en outre été invité à produire une caricature projetée en direct sur écran géant, ce qui constitue une animation multimédia des plus originales.

C’est dans le cadre du concours CégepBD que le Collège de Valleyfield intègre cette fin de semaine intitulée 48hBD. Cette année, les participants ont évolué sous la supervision de Mathieu Benoit, spécialiste de la bande dessinée, assisté de Saymone Phanekham et d’une équipe formée d’anciens étudiants du Collège, dont 5 qui ont déjà remporté le concours Cégep BD. Ces créateurs ont complété leurs études à l’Université du Québec en Outaouais (UQO) dans le domaine de la bande dessinée.

Outil incontournable

Un atelier de dessin et de la théorie de la couleur a permis aux participants de découvrir plusieurs outils et techniques afin de les appliquer dans leurs projets. L’ordinateur est devenu outil de dessin quasi incontournable et quelques techniques de base ont été enseignées.

Depuis 19 ans, le concours CégepBD offre aux créateurs la possibilité de développer une expertise unique en bande dessinées dans un réseau scolaire public et d’exploiter un marché réceptif avec des produits conçus au Québec. Les participants ont jusqu’au 5 juin pour déposer leurs «planches» et courir la chance de gagner l’un des trois prix de 1000 $, 500 $ et 200 $ offerts aux auteurs des meilleures œuvres. Quelque 90 étudiants en provenance d’une quinzaine de cégeps sont en lice à CégepBD 2015.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des