CRABE sans compromis aux Francouvertes

CRABE sans compromis aux Francouvertes

Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - E.T.)

CRABE était la proposition champ gauche de la finale des Francouvertes présentée lundi au Club Soda. Le duo punk de Valleyfield n’a pas fait de compromis et sort satisfait de ce concours musical.

«On ne joue pas pour gagner un concours, ont indiqué Martin Poulin-Légaré et Gabriel Lapierre rencontrés sur la scène en fin de soirée. On voulait finir en drillant une guitare [Martin a vraiment utilisé une perceuse dans son instrument ] et il y a eu du

bodysurfing. Une belle façon de finir. »
Le groupe a terminé en troisième position derrière le collectif rap LaF et l’auteure-compositrice-interprète folk-rock Lou-Adriane Cassidy.

«Que notre patente soit rendue là, c’est vraiment cool !» – Martin Poulin-Légaré

Les musiciens étaient visiblement épuisés après sa performance explosive. Les gars ont tout laissé sur la scène. Un attroupement festif brassait le devant de la scène. «On est content que ce soit fini, a affirmé le chanteur et guitariste. On est un peu dépassé par les événements. Ce n’était pas notre meilleure performance ce soir [lundi], mais nous n’avons pas fait de compromis. »

La performance de lundi offrait une finale perçante pour la guitare verte. (Crédit photo : (Photo Journal Saint-François - E.T.))

CRABE sortait de sa zone de confort avec les Francouvertes. Chaque étape franchie était une surprise pour le groupe. «Au début on y croyait zéro, ont indiqué les musiciens. En demi-finale, dans notre mise en scène on diffusait un message d’Anonymus à propos des Francouvertes et on a quand même atteint la finale. »

Jouer pour le plaisir
Maintenant que le concours est terminé, CRABE va profiter d’un petit moment d’accalmie. Une pause méritée après un printemps chargé par l’inattendue des Francouvertes. «On a une couple de petites affaires, mais le «break» va faire du bien, a convenu Gabriel Lapierre. On va pouvoir jouer juste pour le fun. »
L’enregistrement du septième album est complété et devrait se retrouver chez les disquaires qui tiennent toujours boutique à l’automne. Sinon, en ligne et sur des plateformes musicales.
Un album en grande partie payée par le cachet octroyé par la présentation de leur album «Le temps f33l» à l’émission Microphone. Martha Wainwright l’avait désigné coup de cœur et donc présenté à Michel Rivard, Tire le coyote et Louis-Jean Cormier. «C’était cool pour vrai, témoigne Martin Poulin-Légaré. On a quand même été touché, ce n’est pas dans notre monde. On ne s’y attendait pas. »

Poster un Commentaire

avatar