Courtney Stewart dans le sillage de son père

Par Yanick Michaud
Courtney Stewart dans le sillage de son père
Courtney Stewart est fière de perpétrer la tradition familiale en se conduisant fort bien derrière le volant d’un speed skiff sur les plans d’eau américains et canadiens. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

Courtney Stewart évolue dans l’univers des régates depuis sa tendre enfance. Être la seule femme pilote de tout le week-end des 81es Régates de Valleyfield ne l’intimide guère.

« J’aime ça. C’est formidable. Je suis dans les courses depuis 2010, conductrice depuis 2012, mais au sein de l’équipe de mon père depuis que j’ai 10 ans », lance la jeune femme de 26 ans.

Et ça coule de source. Si elle pilote dans le sillage du paternel, Jimmie Stewart, une légende à bord du Yumpin Yiminy, sa tante, Peg est aussi une conductrice aguerrie.

Et pour elle, se trouver aux commandes d’un speed skiff ouvert, peut devenir l’affaire de tous. « Pas besoin de capacités physiques hors de l’ordinaire », dit Courtney, originaire du Maryland, en exhibant ses biceps et en esquissant un clin d’œil.

Son coéquipier, le navigateur, est Richard Shaw, le frère de John. « Il est mes yeux derrière le bateau. Mais on ne se parle pas pendant la course. On ne s’entend pas. Nous communiquons avec des signes de la main. »

Des succès appréciés

Questionnée sur ses plus belles réussites en carrière, la pilote se souvient de sa victoire au Michigan en 2014. Et pour cause. « Je suis la seule femme à avoir remporté le US National en 2014 à Waterford. Ça, je m’en souviens bien. Mais aussi, j’ai gagné le Championnat des points du circuit américain en 2015 », évoque la jeune femme qui compte plusieurs victoires en 1,5 litre au fil des ans.

Quant à la saison actuelle, ce qu’elle souhaite, c’est le bonheur. « Start, finish, came back. Doing well », lance-t-elle enthousiaste quant à son désir de prendre le départ, terminer la course en santé, revenir aux puits et bien faire.

À bord de son embarcation mauve et jaune conduite par son père et sa tante, elle ne prendra part qu’à quelques courses cette saison. Valleyfield est son second week-end. Elle ne prendra part qu’à six ou sept rendez-vous cette année, dont deux seulement dans la Hydroplane Racing League. C’est que si elle se bat toujours contre le chronomètre sur l’eau, cette fois elle manquera de temps. Et pour une bonne raison. Le 17 août, Courtney Stewart convolera en justes noces avec Dallas, l’homme de sa vie.

Cette fois Jimmie Stewart ouvrira la voie à sa fille, dans l’allée et non sur l’eau.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des