La coupe aux lèvres pour Patrick Bordeleau

La coupe aux lèvres pour Patrick Bordeleau

L’attaquant Patrick Bordeleau a célébré la conquête du championnat des séries de la Ligue Nord-Américaine de hockey avec les Éperviers de Sorel-Tracy, vendredi, à Rivière-du-Loup.

Crédit photo : (Photo tirée de Facebook)

HOCKEY SEMI-PROFESSIONNEL. Le hockeyeur Patrick Bordeleau a pu goûter au champagne de la Coupe Vertdure, vendredi soir, alors que les Éperviers de Sorel-Tracy ont remporté le championnat des séries de la Ligue Nord-Américaine de hockey.

L’ex-porte-couleurs de l’Avalanche du Colorado a contribué à la première conquête d’une équipe soreloise en 20 ans et il a complété sur une note réjouissante une saison marquée par une blessure sérieuse en octobre dernier.

Victime d’une fracture du tibia au 5e match du calendrier régulier, l’attaquant natif de Rivière-Beaudette a été échangé par le Cool FM de Saint-Georges aux Éperviers cet hiver et il a pu renouer avec la compétition seulement lors de la finale du circuit semi-professionnel. Le colosse de 6’ 6’’ et 225 livres a participé à 5 des 6 rencontres de l’affrontement ultime avec le 3L de Rivière-du-Loup et il a pu soulever le trophée emblématique à l’issue du 6e match de la série, en présence d’une foule de 3114 spectateurs réunie au Centre Premier Tech dans le Bas-du-Fleuve.

«Je n’étais pas encore à 100% à cause de ma blessure mais j’ai quand même pu faire ma part pour aider l’équipe à gagner le titre», a déclaré l’athlète de 32 ans qui a élu résidence à Coteau-du-Lac avec sa jeune famille après avoir terminé sa carrière dans la Ligue Nationale.

Le hockeyeur domicilié à Coteau-du-Lac a marqué 4 buts à ses 5 premiers match en saison régulière dans l’uniforme du Cool FM 103,5 de Saint-Georges avant de subir une fracture du tibia en octobre dernier. (Photo: Facebook)

«Bordy» a trouvé le fond du filet dans le second match de la série finale, qui s’est soldé à l’avantage des Éperviers, 4-1. Le 3L, dirigé par Simon Turcot, de Melocheville, a enlevé les honneurs de deux des trois premières rencontres (2-1, 7-3) avant de voir les Éperviers aligner 3 gains de suite, 3-1, 5-1 et 5-1.

«C’est une belle sensation de gagner un championnat avec une gang de gars incroyables, tous des Québécois», a exprimé Patrick Bordeleau, qui avait été sacré champion en Irlande avec les Devils de Cardiff au printemps 2017. «J’aime le calibre de jeu dans la ligue. J’adore ça. C’est comparable à la ‘’East Coast’’ ou à plusieurs ligues européennes. J’aimerais continuer tant et aussi longtemps qu’ils voudront de moi. J’aurai la chance de jouer devant mes enfants, ma famille», avance celui qui a disputé 129 parties dans la Ligue Nationale de hockey.

Reconnu pour ses talents pugilistiques dans les rangs professionnels, Patrick Bordeleau a entrepris sa première campagne au sein de la LNAH avec 4  buts marqués en 5 matchs, dont 3 sur le jeu de puissance, dans l’uniforme du Cool FM 103,5 de Saint-Georges. «C’était comme trop, j’évoluais sur la première ligne tout en faisant partie de l’unité principale en avantage numérique», relate Bordeleau, qui a eu la jambe brisée à sa 5e sortie.

Patrick Bordeleau a posé pour la traditionnelle photo d’équipe avec ses acolytes sur la patinoire du Centre Premier Tech à la suite d’un premier triomphe en 20 ans pour une formation de Sorel-Tracy. (Photo: Facebook)

Surpris et même fâché d’avoir été échangé aux Éperviers de Sorel-Tracy par Saint-Georges, qui a connu un début de saison difficile (0-6), «Bordy» a finalement réalisé que la transaction s’est avéré une bénédiction pour lui. «J’ai précisé au départ que je n’allais pas là pour me battre avec les dur-à-cuire dans cette ligue. Avec les Éperviers dans les séries, j’ai quand même eu à protéger mes coéquipiers et j’ai eu davantage un rôle d’intimidation», de signifier Bordeleau, qui a totalisé 24 minutes de pénalités en 5 matchs.

Un rassemblement est prévu dans le 26 mai ou le 2 juin à Sorel-Tracy pour permettre aux champions de célébrer avec leurs partisans. Entre temps, Patrick Bordeleau doit relever un nouveau défi professionnel en tant que représentant pour l’entreprise «Supérieur Propane» tout en poursuivant ses activités comme préparateur physique pour des jeunes hockeyeurs de la région.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar