La conseillère Chenail interpellée par le sort de l’église

Par Yanick Michaud
La conseillère Chenail interpellée par le sort de l’église
France Chenail a assisté à la rencontre des paroissiens en compagnie des autorités de la paroisse et convient qu’il faut s’affairer à trouver des solutions rapides pour envisager un sauvetage. (Photo : Photo Journal Saint-François - Pierre Langevin)

La conseillère du district Champlain, France Chenail est touchée par la situation actuelle de l’église Sacré-Cœur.   

La Campivallensienne a vécu une multitude de choses en lien avec ce lieu de culte. « En tant que citoyenne, mais aussi comme conseillère municipale, ce sont des choses émotives et pas faciles à vivre. J’ai grandi dans ce quartier. J’ai été baptisée, j’y ai fait ma première communion, mes enfants ont été baptisés là aussi. En plus, j’ai été catéchète, bénévole, et plus encore. Ça vient donc me chercher. Et je partage en ce sens la peine et le sentiment de mes citoyens », explique-t-elle en premier lieu.

Elle prétend toutefois que son rôle sera plus difficile à jouer comme conseillère de Salaberry-de-Valleyfield. « La Ville a une autre vision. L’achat de ces édifices dont on doit par la suite se départir coûte une véritable fortune. Pour les mises à norme par exemple, ça coûte excessivement cher et la Ville ne peut se permettre d’avoir encore cette vision », lance France Chenail.

Une église à sauvegarder

Elle sait toutefois que les organismes qui logent dans le sous-sol s’attendent à beaucoup. « Nous devrons respecter les baux qui nous lient à eux. Mais nous sommes également en train de regarder différentes options pour une éventuelle relocalisation. Il faudra travailler fort. C’est certain que nous verrons dans un proche avenir ce qu’il faudra faire. Les finances sont précaires et il est actuellement difficile de faire quelque chose. Je répète que le plan de la Ville n’est pas d’acquérir. Toutefois, est-il possible d’aider autrement ? », conclut celle qui ne refuserait pas de s’engager d’une manière ou d’une autre pour la sauvegarde de l’église.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des