Cinquième visite du chef caquiste dans la région

Cinquième visite du chef caquiste dans la région

Le chef caquiste était entouré des candidats Claude Reid, Marilyne Picard et Claude Bourbonnais.

Crédit photo : Journal Saint-François Pierre Langevin

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a effectué sa 5e visite dans la région dimanche matin, alors qu’il se trouvait à Coteau-du-Lac pour une annonce touchant les écoles québécoises.
En compagnie des candidats de la CAQ Claude Reid (Beauharnois), Marilyne Picard (Soulanges) et Claude Bourbonnais (Vaudreuil), François Legault a annoncé la mise en œuvre d’un vaste chantier d’agrandissement, de rénovation et de construction d’écoles.
Le quatuor se trouvait devant l’école primaire Saint-Ignace, dont la toiture est à refaire, a déclaré M. Legault. Il propose également que chaque projet de construction ou d’agrandissement d’école soit soumis à un concours d’architecture.
« Un gouvernement de la CAQ va offrir ce qu’il y a de mieux à nos enfants, en commençant par de belles écoles. On veut offrir à nos enfants les plus belles écoles au monde, rien de moins  », a déclaré le chef caquiste.
Celui-ci a fait savoir qu’après 15 ans de régime libéral, seulement 45 % des écoles primaires et 53 % des écoles secondaires sont dans un état dit « satisfaisant », c’est-à-dire environ la moitié des écoles.
« Une école sur deux tombe en ruine au Québec, déplore M. Legault, lui-même ancien ministre de l’Éducation sous l’administration péquiste. Il est là, le bilan libéral des 15 dernières années, sous nos yeux. Chaque jour, les parents qui entrent dans ces écoles-là sont à même de constater l’échec des libéraux. »
M. Legault a admis que les montants qu’il entend injecter se veulent moindres que ceux budgétés par les libéraux, mais a fait valoir que les budgets d’un gouvernement caquiste seraient vraiment investis. Cette sortie a aussi été l’occasion pour lui de revenir sur son projet de remplacer les commissions scolaires par de nouvelles instances administratives et celui touchant les maternelles 4 ans.
Région délaissée
Questionné sur cette nouvelle présence dans le Suroît, François Legault a fait valoir que cette région a été délaissée par le gouvernement libéral, que ce soit dans l’entretien des écoles ou les services de première ligne en santé, notamment à l’Hôpital du Suroît.
Rappelons que le leader caquiste est venu à deux reprises à Salaberry-de-Valleyfield, dont une pour l’annonce de son concept de Maisons des aînés. Il s’est aussi déplacé à Vaudreuil-Dorion de même qu’à Beauharnois la semaine dernière.

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Cinquième visite du chef caquiste dans la région"

avatar
patrice
Invité
patrice

francois legault na pas de credibiliter et aucun convicion il dit n importe quoi une journer il dit une promess et l autre journer il change d idee a mon avis si il est ellue il vat metre le quebec sur le bord de la fallit votter pour les liberal ou votter pour pq mais svp ne votter pas pour caq

Dominic Plante
Invité
Dominic Plante
Mouais bah y a que les fou qui change pas d idee. A mes yeux il a de la vrai compassion pour nos enfants. Et je rappelle que c est le seul en 20 ans qui a lancer un programme pour les handicapers… Couillard a dilapider l argent des contribuables et par la suite bacler un programme pretextant que cela venait de lui… or cela venais de la petition de parent jusqu au bout qui doit revenir avec une autre petition de plus de 40 000 personnes… 72 000 parents pourraient revenir travailler mais non ca prend des immigrants d… Read more »