Chaque école aura une latitude d’adaptation

Chaque école aura une latitude d’adaptation
(Photo : Depositphotos)

La cloche sonnera pour les étudiants du Centre de services scolaires de la Vallée-des-Tisserands le 1er septembre. Plus de 9700 étudiants retourneront en classe, dans une réalité différente à laquelle ils sont habitués.

«Chacune des écoles à la possibilité d’adapter son environnement en fonction de la situation, a affirmé Me Luc Langevin, directeur des Services du secrétariat général et des communications au CSSVT. Notre objectif est de maintenir un environnement propice à l’apprentissage tout en respectant les directives de la santé publique. Chaque école à une réalité qui lui est propre et il est possible que les mesures mises en place soient différentes d’un établissement à l’autre en fonction du nombre d’élèves et l’espace disponible. »

Ainsi, les activités éducatives dites spécialisées telles la musique ou l’éducation physique seront maintenues. Les équipements devront cependant être désinfectés. Les différentes écoles pourront aussi réviser l’horaire afin d’accorder le temps nécessaire à la désinfection.

Quelques parents ont pris contact avec des directions s’école afin de voir la possibilité d’opter pour la scolarisation à domicile. «La fréquentation scolaire est obligatoire pour tous, rappelle Me Langevin. Les parents qui souhaitent une exemption pour un élève à risque doivent présenter un billet médical à cet égard. »

Le CSSVT prévoit néanmoins mettre en place une école virtuelle à partir du mois prochain pour tous les élèves qui suivront leur parcours scolaire à la maison.

Masque et enseignants

Comme on le sait, le gouvernement a décrété le port du couvre-visage obligatoire pour les élèves à partir de la 5e année. Celui-ci devra être porté chaque fois que les élèves du cycle supérieur, de même que le personnel scolaire, se déplaceront à l’intérieur des murs de l’école. «Nous comprenons que cette mesure sanitaire peut constituer un inconvénient, laisse entendre Me Langevin. Cependant, à la lumière des connaissances actuelles sur le coronavirus, elle est nécessaire pour assurer un environnement dans lequel nos élèves pourront apprendre et s’épanouir en tout sécurité. » Une mesure qui vise à protéger la communauté scolaire, mais aussi les gens les plus vulnérables de la société.

À cet effet, une vingtaine de membres du personnel ne reviendront pas physiquement au travail pour des motifs de santé. Ceux-ci seront en télétravail et effectueront les tâches de préparation du matériel académique et de l’enseignement à distance. Malgré tout, le CSSVT assure que tous les postes seront pourvus pour la rentrée scolaire.

Plan B

Le CSSVT ne souhaite évidemment pas de seconde vague de la COVID-19. Ni à procéder à la fermeture de ses établissements. Toutefois, il doit se parer à toutes éventualités. «En plus d’avoir développé des outils informatiques et d’avoir formé le personnel pour assurer l’enseignement à distance, le centre a procédé à l’achat d’équipement informatique supplémentaire qui sera mis à la disposition des élèves qui n’ont pas accès à de tels outils», a conclu Me Luc Langevin.

9761 élèves

937 au préscolaire
4744 au primaire
3031 au secondaire
375 en formation générale aux adultes
674 en formation professionnelle

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires