Actualités

Beauharnois et Châteauguay n'ont rien à redire sur Trigone

vendredi le 30 octobre 2020
Modifié à 10 h 30 min le 30 octobre 2020
Par Michel Thibault
Les villes de Beauharnois et Châteauguay n’ont pas de souci avec Habitations Trigone, qui réalise des projets résidentiels majeurs sur leur territoire. Le Soleil de Châteauguay a interpellé les deux municipalités à la suite de reportages à l’émission « La facture » diffusée en octobre à Radio-Canada. En entrevue, le 14 octobre, Sylvain Lamothe, de la Régie du bâtiment du Québec, faisait état de plusieurs manquements à la loi sur le bâtiment et à de nombreuses plaintes et poursuites concernant les constructions. À l’émission du 8 octobre, il était entre autres questions d’immeubles à Longueuil dans lesquels l’entreprise a laissé pleuvoir durant la construction. Selon l’émission, les dirigeants de Trigone ont reconnu les infiltrations. « C’est un problème inhérent à ce type de construction qui s’étale sur plusieurs mois dans différentes conditions météo. Les problèmes ont été corrigés au moment où ils sont survenus », a soutenu Trigone, toujours selon le reportage. À lire aussi : Projet majeur au centre-ville de Beauharnois À lire aussi : Le quartier TOD prend forme à Châteauguay À lire aussi : 150 logements en construction dans le quartier Viva-Cité à Châteauguay L’entreprise n’a pas eu de problèmes du même ordre dans la région. « Après vérification, je vous confirme que la RBQ n’a reçu aucune plainte concernant le projet Viva-Cité du boulevard Saint-Francis à Châteauguay, ni pour le projet Viva-Cité de la rue Ellice à Beauharnois », a fait part au journal M. Lamothe. Surveillance de Châteauguay Habitations Trigone bâtit depuis plusieurs mois à Châteauguay le quartier Viva-Cité qui comportera 546 unités de logements. Y a-t-il des problèmes avec les immeubles déjà construits ? « Non », a répondu à cette question Lucie Lamoureux, conseillère spéciale à la direction générale de la Ville de Châteauguay. « Nous avons une longue relation d’affaire avec Trigone majoritairement dans le domaine d’immeubles locatifs », a-t-elle souligné. Des employés de la Ville de Châteauguay effectuent la vérification des plans et font des visites de chantier en vertu d’une entente de délégation de pouvoirs de surveillance de la Régie du bâtiment. Quatre municipalités ont des accords semblables au Québec. Dollard-des-Ormeaux, Dorval et Westmount complètent le quatuor. Concernant le projet Viva-Cité, la Ville a fait « modifier des éléments de sécurité incendie afin d’assurer la sécurité des occupants », a indiqué Mme Lamoureux. Beauharnois Du côté de Beauharnois, Habitations Trigone y a amorcé cet été la construction d’un complexe de 200 unités de logement locatif. L’entreprise a contacté la municipalité à la suite des émissions. « Par l’entremise d’une lettre adressée au maire, Habitations Trigone a tenu à exprimer sa version des faits en assurant que les cas soumis [lors du reportage] ont été causés par des circonstances particulières et ont été corrigés correctement dès leur constatation », indique Stéphanie Leduc-Joseph, porte-parole de la Ville de Beauharnois. « Le permis de construction pour le projet Viva-Cité Beauharnois a été émis conformément à la réglementation municipale en vigueur », confirme-t-elle.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous

Dernières nouvelles