Un bâton dans les roues pour la communauté cycliste

Un bâton dans les roues pour la communauté cycliste

La piste cyclable qui emprunte les barrages de Coteau sera inaccessible à compter du 22 mai, jusqu’en octobre prochain.

Crédit photo : Journal Saint-François Mario Pitre

De nombreux cyclistes accueillent avec déception l’annonce de la fermeture complète du lien cyclable inter-rives qui emprunte les barrages de Coteau, à compter du 22 mai.
En fait, le tronçon ne sera accessible que lors des deux prochains week-ends en 2018, afin de permettre à Hydro-Québec de réaliser des travaux de maintenance sur les vannes des barrages, indique la société d’État dans un communiqué.
«C’est une grosse déception pour nous, mentionne Denis Besner, secrétaire du club cycliste Les 3 sommets. On parle de travaux majeurs qui doivent nécessairement faire l’objet d’une planification, alors pourquoi n’a-t-on pas planifié des alternatives ? On nous annonce ça en plein début de la saison, alors qu’on a déjà organisé toutes nos sorties, à raison de deux sorties par semaine.»
Même son de cloche de la part du club cycliste Le Suroît. «Il est clair que ces travaux sont nécessaires, et nous le comprenons très bien. Cependant, ce que nous trouvons déplorables, c’est qu’aucune mesure temporaire ou alternative sécuritaire n’est offerte aux cyclistes, déplore le président, Benoit Élie. À notre avis, Hydro Québec aurait pu coordonner ses actions avec le ministère des Transports pour adapter la voie de service avec des mesures temporaires pour assurer la sécurité des cyclistes. Actuellement, les cyclistes n’ont plus d’autres options que de traverser le pont sur l’autoroute.»
Une situation qui survient alors que les questions touchant le partage de la route suscitent les passions, tant des cyclistes que des automobilistes.

La Route verte sera amputée d’une portion à l’été 2018. (Journal Saint-François Mario Pitre)

Outre les cyclistes aguerris qui sont membres de ces deux organismes, Denis Besner rappelle que de plus en plus de travailleurs provenant de Soulanges ont pris l’habitude de se rendre au travail à Valleyfield à vélo. Sans compter la clientèle touristique pour qui cette fermeture représente un frein en termes de mobilité.
«Avec tous les travaux qui ont eu lieu ces dernières années, c’est à se demander si Hydro-Québec ne veut pas en arriver à fermer définitivement cette piste cyclable», craint M. Besner.
Discussions en cours
Ces commentaires semblent avoir atteint leur cible, puisqu’Hydro-Québec a entrepris des discussions avec les municipalités afin de trouver une solution à cette problématique.
«Nous travaillons actuellement avec les municipalités et les organismes impliqués dans la gestion du réseau cyclable afin de trouver des solutions alternatives, nous informe Marie-France Barrette, conseillère – Relations avec le milieu d’Hydro-Québec. Nous regardons actuellement toutes les options (y compris les possibilités avec le MTQ), et travaillons de concert avec les municipalités. Nous sommes confiants que nous allons trouver une solution.»
La porte-parole rappelle que les barrages du Coteau ont été construits graduellement entre 1933 et 1943. «Ces infrastructures prennent de l’âge, on ne peut se le cacher. Bien que les ouvrages demeurent sécuritaires, ces travaux préventifs visent à s’assurer qu’ils continuent d’être en bon état encore longtemps.»

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Un bâton dans les roues pour la communauté cycliste"

avatar
Yves Gosselin
Invité
Yves Gosselin

Bravo Mario pour avoir soulevé cette situation. SVP continuez à suivre ce dossier. Les pistes cyclables de la région sont un véritable joyau dans la région!

patrick
Invité
patrick

Encore un bel exemple du mépris d’hydro Québec envers la population !!! On va encore nous proposer un service de navette….le temps que les acteurs se concertent on sera rendu à la mi juillet…. Pour les randonné en famille on oublie ça…. pour aller travailler d’une rive à l’autre aussi….aucune alternative pour les travailleurs à vélo… On ne se cachera pas qu’il n’y aura pas de travaux pendant au moins trois semaines cet été lors des vacances de la construction….ouvriront-il le lien cyclable….ben non….trop compliqué…..

Pierre Carry
Invité
Pierre Carry

Je me souviens que dans les années 2000 on avait trouver une solution en mettant une voie cyclable durant tout un été sur le pont Mgr Langlois lors de la fermeture de l’estacade suite a des travaux. On pourrait faire de même en mettant une voie cyclable sécuritaire sur le pont Mgr Langlois aller retour étant donné que le pont est plus large maintenant. Soyons en mode solution