Barrages Hydro-Québec: la piste cyclable accessible pour 2 semaines

-
Barrages Hydro-Québec: la piste cyclable accessible pour 2 semaines
(Photo : Gracieuseté)

La piste cyclable située sur les barrages d’Hydro-Québec, entre Salaberry-de-Valleyfield et Coteau-du-Lac, ainsi que celle du Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée, seront de nouveau accessibles aux cyclistes durant les deux prochaines semaines, informe la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.
Hydro-Québec profitera de cette période d’ouverture pour sonder les cyclistes empruntant ce réseau cyclable. L’entreprise mènera une étude de comptage visant à dresser des statistiques d’achalandage des usagers du lien cyclable. Parallèlement à cette démarche, trois équipes de deux enquêteurs de la firme AECOM réaliseront un sondage, entre le 19 juillet et le 4 août, auprès des utilisateurs. Ce sondage vise à documenter le profil des usagers, de façon plus précise, afin de mettre en place la solution optimale visant à rétablir le lien cyclable pour la durée des travaux sur les barrages. Les enquêteurs de la firme AECOM prévoient être au barrage Coteau 1 deux journées en semaine et deux journées en fin de semaine, ainsi qu’au Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée, jusqu’au 4 août. Les dates seront déterminées en fonction de la météo.
L’enjeu
Des travaux importants sur les barrages d’Hydro-Québec, où est localisée la piste cyclable reliant Salaberry-de-Valleyfield à Coteau-du-Lac, ont forcé la fermeture de cette piste pour la presque totalité de la saison estivale. Ces travaux, s’échelonnant sur une dizaine d’années, entraînent par le fait même une fermeture quasi complète de la piste cyclable durant cette période. Cette situation cause de forts désagréments aux cyclistes qui utilisent ce réseau cyclable névralgique pour circuler entre les deux rives du fleuve, soit le seul lien cyclable traversant le fleuve Saint-Laurent à l’ouest de Montréal. Vélo-touristes, travailleurs utilisant ce moyen de transport actif : tous s’entendent pour réclamer une solution à cet enjeu de transport.
Depuis janvier dernier, les instances gouvernementales (les députés de Beauharnois et de Soulanges), régionales (MRC de Vaudreuil-Soulanges et MRC de Beauharnois-Salaberry), municipales (Salaberry-de-Valleyfield et Coteau-du-Lac), ainsi que plusieurs clubs cyclistes de la région réclament au ministère des Transports du Québec (MTQ) de trouver une solution, afin de maintenir ce lien cyclable essentiel. Ce dernier, faisant partie du réseau de la Route Verte, est sous la responsabilité du MTQ. (M.P.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des