Alignement de 17 bateaux Can-Am aux 81e Régates de Valleyfield

Par Denis Bourbonnais
Alignement de 17 bateaux Can-Am aux 81e Régates de Valleyfield
L’embarcation californienne «Dark Horse» 640, qui avait été pilotée par le regretté Greg Duff aux Régates de Valleyfield en 2017, devrait être au nombre des 17 inscrits dans la classe Can-Am cette année et ce, avec Robbie Divine aux commandes. (Photo : (Photo d’archives) )

MOTONAUTISME.  Comme ce fut le cas à son retour sur la baie Saint-François en 2017, la classe Can-Am devrait avoir une flotte importante de bateaux aux 81es Régates de Valleyfield, les 12, 13 et 14 juillet prochains.

Après avoir réuni une dizaine d’embarcations à fond plat l’année dernière, cette catégorie pourrait passer à 17 selon le décompte préliminaire fourni par le responsable de la classe, Dominic Cournoyer. On anticipe notamment le retour du Californien John Grijalva, propriétaire du «Dark Horse» PS-640 à bord du duquel le pilote Greg Duff a été victime d’un accident mortel à Long Beach (Californie) en août 2018. Son remplaçant sera un autre coureur de la ville californienne de San Clemente, Robbie Divine.

Le vainqueur en juillet dernier à Valleyfield, Paul Fitzgerald a confirmé qu’il viendra défendre son titre avec son «April» arborant le numéro 24. Le compétiteur de la Caroline du Nord conduira le rapide bolide jaune propriété de son compatriote américain Mike Smith.

Hugh Monahan sera de retour dans le cockpit fermé du «Yellow Rush» 163. (Photo d’archives – Pierre Langevin)

La liste des participants comprend le Mike Smith ontarien, qui n’a pas encore arrêté son choix pour piloter le «Widow Maker» (no 4) à Valleyfield. Les autres inscrits probables sont : Sébastien Leboeuf (5), Peter Duff (93), Mel Trevochka (95), Jonathan Frenière (99), Roger Cabana (100, pilote à venir), Gilbert Rousse/Joël Plourde (103), Eric Hahn (106), Dominic Cournoyer (122), Hugh Monahan (163), Jos Regan/François Campeau (390), Francis Durand (540), Bob Zabady/Jody Clauss (555), Paul Reid (801) et Peter Hackett (2001).

Les bateaux Can-Am feront également une escale aux Régates de Rideau Ferry (Ontario), les 17 et 18 août.

Une 3e génération de Leboeuf

Les Régates de Cambridge (Maryland), qui donneront le coup d’envoi de la saison 2019 en HRL, les 18 et 19 mai, marqueront les débuts de Mickael Leboeuf derrière le volant du «Canadian Tire/Zoomerang» H-155 de classe Hydro 350. Fils de Jean-Guy Leboeuf et petit-fils du légendaire Jules Leboeuf, le jeune homme devient un pilote de 3e génération au sein de la famille. L’hiver dernier, Mickael a connu une excellente saison sur le circuit des courses sur glace.

Jean-Guy Leboeuf confiera les rennes du «Canadian Tire/Zoomerang» H-155 à son fils Mickael qui vivra son baptême de pilote d’hydroplane aux Régates de Cambridge (Maryland). (Photo : Alexe Pilon)

«La pomme tombe jamais loin de l’arbre», a écrit Jean-Guy Leboeuf sur son compte Facebook. Donald Leduc, également le petit-fils de Jules Leboeuf, étant le garçon de Johanne Leboeuf, a déjà exhibé la fibre familiale en vertu de ses prouesses sur les parcours du sport motonautique.

Pas de Grand Prix à Long Sault

Il y aura des Régates à Long Sault (Ontario) les 8 et 9 juin mais les embarcations de la classe Grand Prix ne seront pas au rendez-vous. Les commandites recueillies par le promoteur n’étant pas suffisantes, donc pour des raisons budgétaires, les dirigeants de la HRL ont décidé de pas inclure les bateaux GP à l’horaire de l’événement qui se tiendra sur les eaux de la baie de Mille Roches en périphérie de Cornwall.

Les pilotes des classes Hydro 350, Formule 2500, 2,5 litres et Jersey Speed Skiff vont se disputer une étape du championnat des points HRL. Les embarcations GP seront à Cambridge, Saint-Félicien, Brockville, Valleyfield, Tonawanda (N.Y.), Evansville (Indiana), Detroit (Michigan) et Beauharnois.

La classe Hydro 350 à Detroit

Les organisateurs des Régates de Detroit ont fait connaître l’identité des classes qui s’ajouteront aux bateaux Grand Prix sur la programmation de l’événement, les 24 et 25 août. Les pilotes de la HRL dans les catégories Hydro 350 et Jersey Speed Skiff auront également à relever le défi d’affronter la rivière Detroit. Pour la première fois depuis le retour des régates dans la ville du Michigan, en 2015, les bolides de la classe «Unlimited» vont briller par leur absence.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des