Actualités
Opinion

Une rentrée plus compliquée

mercredi le 01 septembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 02 septembre 2021
Par Mario Pitre

(Photo d'archives)

On pourra dire que la rentrée scolaire a déjà été moins compliquée par le passé que cette année. 

Comme vous le constaterez, je suis rendu à l’âge où on aime évoquer le bonheur du temps passé, notre jeunesse, notre adolescence. Certains parleront de « radotage »… je préfère parler de mise en contexte; une façon de comparer ce qui allait mieux ou moins bien qu’aujourd’hui.

Dans les années 60-70, la rentrée scolaire impliquait du linge « propre », le sac d’école et les effets scolaires. À cela s’ajoutaient les papillons dans l’estomac à l’idée de revoir les copains d’école (le cercle d’amis était plus restreint en été) et de reprendre la routine habituelle. On se rendait à l’école à pied ou à vélo.

En raison de la surpopulation scolaire qui sévissait dans Bellerive, j’ai été appelé à fréquenter trois écoles primaires sans même déménager. Ça a eu pour effet d’élargir ma banque d’amis.

Mais la rentrée scolaire est devenue plus compliquée aujourd’hui. Les élèves doivent porter un masque en classe, dans l’autobus et les aires communes. Le matériel scolaire doit inclure des articles bien précis. Certaines écoles ont adopté le port de l’uniforme. Et la vaccination sera peut-être requise, à tout le moins favorisée.

Nous aussi on s’est fait vacciner à l’époque, mais ça semblait moins anxiogène. Il faut dire que tout a évolué, la science, la pédagogie, la démographie et surtout, la technologie. Oui… l’être humain possède une fascinante faculté d’adaptation. Pour le meilleur ou pour le pire.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous