Actualités
Affaires

Décès du fondateur de La Petite Grange

mardi le 14 septembre 2021
Modifié à
Par Mario Pitre

Laurent Meury a fondé La Petite Grange et a aussi été à l’origine des Mardis en musique. (Photo Journal Saint-François Archives)

Le fondateur du commerce La Petite Grange, de Salaberry-de-Valleyfield, Laurent Meury, est décédé le dimanche 12 septembre. 

C’est sa fille, Ann Meury, qui en a fait l’annonce lundi sur le réseau Facebook.  

Celle qui est devenue propriétaire de l’entreprise raconte qu’à l’origine, en 1969, Laurent Meury avait parti un lave-auto avec un gaz bar pour y joindre un kiosque de fruits et légumes.

« À l'époque, on le disait un peu fou de marier l'alimentaire avec le gaz!  Marcelle, son épouse, a cru en lui et son projet, assez pour laisser l'enseignement et former un duo des plus complémentaire et efficace.  Avec les années, ils ont ajouté la boulangerie, la pâtisserie et la chocolaterie, rien de moins.  Tous les produits étant fabriqués à la main avec les meilleurs ingrédients.  Formations, cours, rien ne les arrêtait dans leur désir de faire fleurir cette entreprise unique. »

Laurent Meury a aussi été pomiculteur durant plus de vingt ans, avec un verger de plus de 13 000 pommiers. Plus tard, il met fin au gaz bar, au kiosque de fruits et légumes, cesse l'exploitation des pommes pour mettre tout son dévolu sur La Petite Grange.  

« L'opinion des autres n'a jamais entaché sa confiance ni l'atteinte des objectifs qu'il se fixait, jamais! », mentionne sa fille.

Les Mardis en musique

Impliqué à fond dans tous les projets qu'il entreprenait et confiant dans le développement touristique de la région, Laurent Meury croyait au potentiel de sa ville.  

Il s'est impliqué avec les associations touristiques pour que Valleyfield et la région rayonnent plus loin et plus fort.

C’est d’ailleurs à lui que l’on doit la mise sur pieds des Mardis en musique.  

Ce rendez-vous hebdomadaire estival a fait ressusciter la rotonde du Parc Delpha Sauvé, qui a repris du service tout en musique grâce à lui et sa persévérance.  Il a aussi consacré des heures pour faire venir à deux reprises l'Orchestre Symphonique de Montréal au parc Delpha-Sauvé.

« L'entreprise qu'il a fondée avec Marcelle était toute sa vie, témoigne Ann Meury. Sa passion, son bébé, comme il disait.  Il s'y est consacré corps et âme jusqu'à ses derniers moments.  Moins présent dans les dernières années, mais donnant tout de même tout ce qu'il avait pour le bien de l'entreprise et de l'équipe. »

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous