Opinion

Accès périlleux au boulevard Mgr-Langlois

mercredi le 24 novembre 2021
Modifié à 0 h 00 min le 24 novembre 2021
Par Mario Pitre

(Photo d'archives)

Les restrictions imposées depuis le 1er juillet au trafic lourd sur le boulevard Mgr-Langlois ont eu un impact positif sur la fluidité de la circulation. D’autres mesures seraient toutefois requises pour améliorer la sécurité sur cette artère.  

L’histoire n’est pas nouvelle. Cela fait des années que nos pages et notre site fait web rapportent des collisions à des intersections stratégiques de cette artère. Celles des rues Ellen, Saint-Philippe, Verner en particulier. Souvent de simples collisions avec dommages matériels, mais aussi d’autres entraînant des blessures (et leur lot de conséquences), voire des accidents mortels. 

Le député Claude Reid a fait savoir que l’installation, le printemps prochain, de feux de circulation à l’intersection du boulevard Bord de l’eau pourrait avoir l’effet d’espacer le trafic sur Mgr-Langlois et faciliter l’accès aux intersections périlleuses. La solution pourrait aussi résider dans l’interdiction d’accéder au boulevard à ces divers endroits.

D’autre part, il y aurait lieu également de recalibrer les feux de circulation à la sortie du centre commercial Walmart et du A&W. Les véhicules n’ont que quelques secondes allouées pour franchir l’intersection et plusieurs automobilistes ont le réflexe d’empiéter sur le feu jaune, voire le feu rouge, au risque d’entraîner une collision.

À l’heure où la Sûreté du Québec lance une nouvelle politique pour améliorer les statistiques routières, la collaboration du MTQ serait de mise pour s’attarder à ces secteurs accidentogènes.