65 000 contenants en trois samedis pour la Fondation de l’Hôpital du Suroît

65 000 contenants en trois samedis pour la Fondation de l’Hôpital du Suroît
Le montant de 12 000 $ a été remis à la Fondation de l'Hôpital du Suroît au terme de la récupération des contenants consignés au Métro Daoust. (Photo : (Photo - courtoisie))

La collecte de bouteilles et canettes vides au Métro Daoust a généré 12 000 $ pour Fondation de l’Hôpital du Suroît. 

La consigne des quelque 65 000 contenants a généré la somme de 9000 $. Ces bouteilles et canettes ont été récupérés les 16, 23 et 30 mai à l’entrepôt du supermarché de la rue du Marché. Des dizaines de bénévoles ont oeuvré à cette collecte qui visait à améliorer les soins de santé dans la région. Le montant qui a été bonifié par un don de 3000 $ par la famille Bourget.

« Le Métro Daoust est partenaire du Défi Vélo, un événement cycliste de la Fondation de l’Hôpital du Suroît, depuis des années, a indiqué Stéphane Bourget, propriétaire du Métro Daoust. Avec la pandémie de COVID-19, nous étions tristes de savoir que l’édition 2020 de cet événement ne pourrait avoir lieu. Il était donc tout naturel pour la famille Bourget de soutenir la Fondation, qui est aux premières loges durant cette crise. De génération en génération, s’impliquer dans la communauté est une histoire de famille chez nous. »

Stéphane Bourget du Métro Daoust et Guy DeRentigny, cycliste émérite du Défi à vélo de la Fondation de l’Hôpital du Suroît.

Pendant trois samedis, les citoyens pouvaient apporter leurs contenants vides à l’entrepôt de l’épicerie. Rappelons qu’en raison de la pandémie, la récupération des contenants consignés a été suspendue partout au Québec.

« Nous sommes terriblement touchés par la mobilisation des citoyens du Suroît, a souligné Michèle Cyr Lemieux, directrice générale de la Fondation. En trois jours de collecte, c’est plus de 65 000 contenants qui ont été amassés. Ce type d’événement est réellement gagnant parce qu’en plus de respecter les mesures sanitaires, il permet aux gens de faire un don sans sortir un sou de leur poche. C’est un exemple parfait que la philanthropie continue d’exister, même en contexte pandémique. »

Un remerciement tout spécial est adressé aux bénévoles de la Fondation de l’Hôpital du Suroît qui sont venus prêter main-forte pour la collecte. La générosité des gens a été telle, que le Métro Daoust et la Fondation de l’Hôpital du Suroît réfléchissent même à renouveler l’activité quelques fois par année.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des