Beauharnois vibrera au rythme de ses 10e Régates

Des courses décisives, les 3 et 4 septembre

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc
Publié le 19 août 2016

Les favoris sentimentaux des Régates de Beauharnois dans la classe Hydro 350, Louis Allard, Sylvain Dorais et Richard Haineault ont répondu aux questions de notre journaliste Denis Bourbonnais lors du point de presse tenu à la Marina de Melocheville.

©(Photo: TC Média - Pierre Langevin)

Les champions du sport motonautique seront couronnés une fois de plus à Beauharnois cette année alors que le site du parc Bourcier vibrera au rythme des 10e Régates, les 3 et 4 septembre.

C'est une tempête là-dedans. On essaie de survivre. Louis Allard, pilote de la classe Hydro 350

Jeudi, les festivités marquant la dernière étape du circuit de la Ligue de Régates d'Hydroplanes (HRL) ont été lancées officiellement à la Marina de Melocheville. A cette occasion, le maire de Beauharnois, Claude Haineault a rappelé l'importance de l'événement pour la ville.

«Nous sommes privilégiés d'être les hôtes du championnat de la Ligue. Le lac Saint-Louis est l'endroit idéal pour ne rien manquer des courses d'hydroplanes. Tout se décide à Beauharnois», de signifier M. Haineault, tout en soulignant que l'organisation des Régates de Valleyfield demeure le moteur de ce «happening».

En fait, il faut parler du retour des Régates de Beauharnois puisque des compétitions motonautiques ont été présentées, de 1970 à 1980, à un emplacement différent face au parc Sauvé. Quant à l'ère moderne des régates, elle se caractérise par l'attribution des grands honneurs aux pilotes nord-américains qui viennent se disputer les courses décisives sur les eaux du fleuve Saint-Laurent/lac Saint-Louis.

Le directeur général de la HRL, Michel Poirier a insisté sur l'enjeu qui prévaut au dernier rendez-vous de la saison. «Bien souvent, les résultats de la finale du dimanche déterminent les champions dans les quatre classes au programme», a-t-il signalé. Avant le week-end, avec deux courses à faire en 2016 dans chacune des catégories, tous les espoirs étaient permis pour une vingtaine d'équipes qui aspiraient à une récolte potentielle de 200 points.

Dans la classe 2,5 litres, seulement 19 points séparaient les trois premiers au classement, Philippe Billette (400), Claude Abbott (389) et Samuel Tremblay (381). En Formule 2500, le champion défendant Donald Leduc (392 points) est pourchassé par Rob Stevenson (372) et Bobby King (371). Il n'y a rien de réglé en Grand Prix avec la bataille à finir que se livreront Marty Wolfe (480), Eric Langevin (447), Tom Pakradooni (446), Bert Henderson (439) et Pierre Maheu/Ken Brodie (380). Évidemment, la  classe Hydro 350 ne donne pas sa place et l'écart entre les 7 premiers au cumulatif n'est que de 70 points.

Favoris locaux

Trois favoris locaux feront des vagues en H-350, soit Richard Haineault (Miss Beauharnois H-2), Sylvain Dorais (Octane H-32) et Louis Allard (Big Decision H-4). Haineault (380 points), qui suit Nicolas Rousse (437) et Rémy Leblanc (391) au championnat, reste confiant d'être au plus fort de la compétition jusqu'à la fin. Les récentes performances de Dorais portent à croire qu'il sera dans le coup avec les meneurs tandis que Louis Allard assure qu'il va tout donner devant ses partisans.

«Je me sens privilégié de conduire un hydroplane. J'ai le plus grand respect pour mes collègues pilotes. C'est une tempête là-dedans. On essaie de survivre», a commenté le coureur originaire de Beauharnois.

Les billets pour les Régates de Beauharnois sont disponibles en prévente au coût de 20 $ d'ici le 2 septembre. Le prix d'admission sera de 27 $ pour le week-end à l'entrée du site, les 3 et 4 septembre.

Parmi les quelque 70 pilotes qui livreront bataille aux 10e Régates de Beauharnois, 6 étaient présents jeudi après-midi, soit: Claude Abbott, Sylvain Dorais, Richard Haineault, Mario Blain, Martin Rochon et Louis Allard.

©(Photo: C Média - Pierre Langevin)

Les nouveautés aux Régates de Beauharnois    
     
Essais libres en classe Grand Prix samedi (10 h)    
Concours exclusif pour être passager dans un bateau GP (Vintage)    
Nouvelle signature visuelle plus dynamique et épurée    
42 courses: 22 samedi et 20 dimanche    
Structures gonflables sur le site du parc Bourcier    
Tournoi de «washers» le samedi 3 août en après-midi