Des Australiens aux 77e Régates de Valleyfield

Entre les bouées…

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc Publié le 28 juin 2015

La perte d’un ponton a causé l’envolée du «Pleasure seekers» H-12 piloté par Jimmy King, samedi, aux Régates de Brockville.

©(Photo: Alexandre Hébert)

Pour une deuxième année de suite, des Australiens feront le voyage en provenance du continent d’en-dessous pour assister aux 77e Régates de Valleyfield.

Les Campivallensiens pourront accueillir Connie Cunningham, qui avait acheté le GP-55 (Auld-Lavigne 1994) de Ken et Audrey Brodie en 2004 pour en confier le volant à son fils Paul. Le bateau de classe Grand Prix a plus tard été vendu à des compatriotes, la famille Tate, et c’est James qui l’a piloté jusqu’à la récente restauration de la coque.

Le couple Paul et Linda Davidson, dont la famille a été propriétaire de deux embarcations de classe Hydro 4.2 en Australie, viendra aussi dans la mecque des régates après avoir fait quelques escales en Amérique du Nord.

Ron Sporl en renfort au GP-444

Un motoriste dont la réputation n’est plus à faire sur le circuit motonautique, Ron Sporl, effectuera un retour aux Régates de Valleyfield cette année. A la suite des difficultés connues par l’équipe «El Diablo» GP-444 aux Régates de Long Sault (Ontario), Marc Théorêt et Ghislain Marcoux  ont décidé de confier deux de leurs moteurs au résidant de l’Alabama. Les engins ont été acheminés par camion chez l’ancien mécanicien de Robert Théorêt et Sporl doit en faire une reconstitution. L’Américain, qui a contribué aux succès de l’écurie «Export A inc.» GP-444 dans les années ’90, sera dans les puits de ravitaillement à Valleyfield pour prendre soin des moteurs. Ron Sporl a déjà travaillé au côté de Ghislain Marcoux à l’époque de la série «Export A».

Dure journée à Brockville

La première journée des Régates de Brockvile a été particulièrement éprouvante pour la classe Hydro 350, samedi, dans la ville des Mille-Isles. Quatre bateaux ont subi des dommages importants et les équipes devront fournir du temps supplémentaire afin compléter les réparations pour les Régates de Valleyfield.

Jimmy King a été victime du pire accident quand le ponton droit du «Pleasure seekers» H-12  a littéralement arraché au moment où il pourchassait Sylvain Campeau dans la première vague de qualifications. Le vétéran pilote s’en est tiré indemne mais l’hydroplane fabriqué par James Auld a besoin d’un nouveau patin.

Le bris d’une hélice et une coque endommagée ont mis fin au week-end de Norm Ensbury dans le «OCR Racing» H-99 et Mathieu Lemelin a fait une embardée au volant du H-7. Derec Smith a pour sa part ouvert le dessus d’un ponton de son «Team H8 EMS» H-13, après avoir fait contact avec le «Canadian Tire» H-20 de Sylvain Campeau. Dans la classe Grand Prix, le moteur du «Fat Chance Too» GP-101 conduit par Andrew Tate a pris feu mais les dommages semblent avoir été limités à la carlingue et à l’engin.

En manchette

Caucus: les libéraux disent que tout va bien

POLITIQUE. Les libéraux de Philippe Couillard soutiennent que tout va pour le mieux dans le fonctionnement du gouvernement et qu'on aurait tort de conclure à un vent de panique au sein des troupes, en raison de la tenue, lundi, d'un caucus spécial en pleine fin de session intensive au parlement.

L'importance de porter le casque à vélo

Des personnalités prônant le port du casque à vélo ont fait une escale à Salaberry-de-Valleyfield dans la cadre d'une randonnée de 500 kilomètres visant à sensibiliser le public à l'importance de prévenir les blessures à la tête.

Des Australiens aux 77e Régates de Valleyfield

Entre les bouées…

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc Publié le 28 juin 2015

La perte d’un ponton a causé l’envolée du «Pleasure seekers» H-12 piloté par Jimmy King, samedi, aux Régates de Brockville.

©(Photo: Alexandre Hébert)


Pour une deuxième année de suite, des Australiens feront le voyage en provenance du continent d’en-dessous pour assister aux 77e Régates de Valleyfield.

Les Campivallensiens pourront accueillir Connie Cunningham, qui avait acheté le GP-55 (Auld-Lavigne 1994) de Ken et Audrey Brodie en 2004 pour en confier le volant à son fils Paul. Le bateau de classe Grand Prix a plus tard été vendu à des compatriotes, la famille Tate, et c’est James qui l’a piloté jusqu’à la récente restauration de la coque.

Le couple Paul et Linda Davidson, dont la famille a été propriétaire de deux embarcations de classe Hydro 4.2 en Australie, viendra aussi dans la mecque des régates après avoir fait quelques escales en Amérique du Nord.

Ron Sporl en renfort au GP-444

Un motoriste dont la réputation n’est plus à faire sur le circuit motonautique, Ron Sporl, effectuera un retour aux Régates de Valleyfield cette année. A la suite des difficultés connues par l’équipe «El Diablo» GP-444 aux Régates de Long Sault (Ontario), Marc Théorêt et Ghislain Marcoux  ont décidé de confier deux de leurs moteurs au résidant de l’Alabama. Les engins ont été acheminés par camion chez l’ancien mécanicien de Robert Théorêt et Sporl doit en faire une reconstitution. L’Américain, qui a contribué aux succès de l’écurie «Export A inc.» GP-444 dans les années ’90, sera dans les puits de ravitaillement à Valleyfield pour prendre soin des moteurs. Ron Sporl a déjà travaillé au côté de Ghislain Marcoux à l’époque de la série «Export A».

Dure journée à Brockville

La première journée des Régates de Brockvile a été particulièrement éprouvante pour la classe Hydro 350, samedi, dans la ville des Mille-Isles. Quatre bateaux ont subi des dommages importants et les équipes devront fournir du temps supplémentaire afin compléter les réparations pour les Régates de Valleyfield.

Jimmy King a été victime du pire accident quand le ponton droit du «Pleasure seekers» H-12  a littéralement arraché au moment où il pourchassait Sylvain Campeau dans la première vague de qualifications. Le vétéran pilote s’en est tiré indemne mais l’hydroplane fabriqué par James Auld a besoin d’un nouveau patin.

Le bris d’une hélice et une coque endommagée ont mis fin au week-end de Norm Ensbury dans le «OCR Racing» H-99 et Mathieu Lemelin a fait une embardée au volant du H-7. Derec Smith a pour sa part ouvert le dessus d’un ponton de son «Team H8 EMS» H-13, après avoir fait contact avec le «Canadian Tire» H-20 de Sylvain Campeau. Dans la classe Grand Prix, le moteur du «Fat Chance Too» GP-101 conduit par Andrew Tate a pris feu mais les dommages semblent avoir été limités à la carlingue et à l’engin.