Samuel Trépanier culmine sa saison avec des podiums en Superbike

Samuel Trépanier culmine sa saison avec des podiums en Superbike

Propulsant sa moto à près de 300 km/h sur les circuits routiers professionnels de Superbike, Samuel Trépanier s'est illustré à Bowmanville (Ontario) avec des podiums lors des deux dernières étapes de la saison.

Crédit photo : (Photo: gracieuseté)

SPORT MOTORISÉ. Le mannequin international et coureur en moto, Samuel Trépanier a complété sa saison en force sur le circuit canadien de «Superbike» alors qu’il a décroché ses deux premiers podiums depuis son arrivée dans les rangs professionnels en 2016.

Le compétiteur originaire de Sainte-Barbe a élevé son pilotage d’un cran lors du dernier week-end de la campagne sur le pavé de Mosport à Bowmanville (Ontario), s’appropriant la 2e et la 3e position respectivement dans la finale des 6e et 7e étapes de l’année. Trépanier a doublé son rival ontarien Ben Young au tout dernier tour pour arracher cette 3e place et lui subtiliser le 4e rang sur 53 inscrits au cumulatif du championnat des points.

Compte tenu qu’il visait un «Top 5» au classement pour cette 2e saison chez les pros, le «rider» de 29 ans peut dire mission accomplie. D’autant plus qu’à sa dernière sortie de 2017, Trépanier a établi un nouveau record de piste au «Canadian Tire Motorsport Park» (Mosport) en bouclant un tour en 1 minute et 21,968 secondes aux guidons de sa moto BMW de 1000 cc qui peut rouler à des vitesses frôlant les 300 km/h.

«Considérant  que c’est seulement ma 2e saison en compétition Pro et une 3e sur les circuits routiers en Superbike, ces résultats sont très satisfaisants», a indiqué au «Journal Saint-François» celui qui parvient à allier les «shootings» de photos et le sport motorisé de haut niveau.

Le pilote originaire de Sainte-Barbe attribue une grande partie des succès de son équipe à sa conjointe, Beata Marszalik.

Tout a commencé modestement pour l’écurie «Blysk Racing» à Shannonville (Ontario) où une pression de pneus irrégulière et des problèmes de freins ont conféré le 8e rang à la moto arborant le numéro 14. A Grand Bend (Ontario), Samuel Trépanier a été impliqué malgré lui dans une collision avec le bolide de Chris Brent qui a glissé devant sa moto. Il a tout de même réparé sa machine en route vers la 4e position dans l’épreuve ultime.

Samuel Trépanier (au centre) est un compétiteur populaire sur les sites de la série canadienne «Pro» de Superbike.

Moins performant à l’Autodrome de Saint-Eustache avec une 9e place en finale, le pilote québécois a retrouvé ses repères lors des deux rondes disputées à Shubenacadie (Nouvelle-Écosse) pour mener sa moto à des 4e et 5e positions. Trépanier a poursuivi sur sa lancée pour connaître son meilleur week-end à vie en Superbike et les podiums remportés en fin de campagne à Bowmanville lui inspirent confiance pour 2018.

Le coureur a rendu hommage à ses «mécanos», Hervé Remetter, Martin Richard et Nico Meunier, ainsi qu’à ses équipiers et commanditaires au terme de cette saison fructueuse. Trépanier a gardé le mot de la fin pour sa conjointe, Beata Marszalik, qui l’appuie depuis le début de son aventure en Superbike. «Elle demeure ma plus grande motivatrice dans la poursuite de mon rêve. Je ne la remercierai jamais assez», a louangé Samuel Trépanier.