Jérémy Bouchard vient hanter les Braves

Jérémy Bouchard vient hanter les Braves

Après avoir perdu en fusillade (3-2) contre Longueuil jeudi soir lors du match Vintage, les Braves se sont inclinés en prolongation (5-4) devant le Titan de Princeville, dimanche après-midi.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR. Pour  un second match consécutif, les Braves de Valleyfield ont assez bien joué pour gagner mais ils ont dû se contenter d’un seul point, dimanche après-midi à l’aréna Salaberry, alors qu’ils se sont inclinés en prolongation par la marque de 5-4 devant le Titan de Princeville.

Comme ce fut le cas 3 jours plus tôt face au Collège Français de Longueuil, la formation campivallensienne a été incapable de sécuriser une avance de deux buts et les visiteurs sont éventuellement venus s’approprier la victoire en temps supplémentaire.

Après avoir vu Matthew Newbury créer l’égalité (4-4) en avantage numérique pendant que Jean-Simon Bélanger était au cachot à 17:52 de la 3e période, les Braves n’ont pas fait long feu en prolongation. Seulement 26 secondes ont suffi pour permettre au «26» du Titan, Jérémy Bouchard de mettre fin à la rencontre.

L’ex-porte-couleurs des Braves s’est amené dans l’enclave pour décocher un tir vif des poignets qui n’a laissé aucune chance au gardien Anthony Morrone. Ce deuxième filet de la partie a valu à Bouchard le titre de joueur par excellence dans le camp du Titan.

Les Braves ont obtenu les 5 premiers tirs au but dans la période initiale mais c’est le Titan qui a ouvert le pointage grâce à Raphaël Champoux (8e). Laissé seul devant le filet, l’attaquant princevillois a capitalisé sur la première chance du Titan à 2:54.

A la 16e minute, les Braves ont utilisé la pointe pour compter à deux reprises en 48 secondes. Alexandre Larose (13e) a d’abord fait dévier un lancer décoché à la ligne bleue par Nicolas St-Pierre. Peu après la remise en jeu, Etienne Turcotte (4e) a dégainé à son tour du même endroit et la rondelle s’est frayé un chemin jusqu’au fond de la cage. Jean-Simon Bélanger et Nicolas St-Pierre ont récolté chacun une 2e assistance sur la séquence.

La principale menace du Titan, Matthew Newbury (26e) a nivelé les chances à 13:45 du second engagement. Les Braves ont ensuite pris le taureau par les cornes pour reprendre les devants par une paire de buts.

Justin Doucet (7e) a accepté une passe de Nicolas Desgroseilliers et il a déjoué le gardien Benjamin Lajoie avec une puissante frappe propulsée du flanc gauche à 17:17. Puis Nicolas Desgroseilliers (8e) a rappliqué exactement deux minutes plus tard en infériorité numérique, mettant au profit sa vitesse pour s’échapper et glisser le disque sous la jambière du portier adverse. Au 3e vingt, des buts en supériorité numérique de Jérémy Bouchard (22e) et Matthew Newbury (27e) ont pavé la voie pour le triomphe du Titan en prolongation.

Le joueur du match chez les Braves, Nicolas Desgroseilliers (no 88) a récolté deux points dont un but spectaculaire en infériorité numérique. (Photo: Pierre Langevin)

Le gardien des Braves, Anthony Morrone a fait face à 38 lancers et il n’a rien à se reprocher. Benjamin Lajoie a effectué 27 arrêts dans le camp des vainqueurs qui ont bénéficié de 7 attaques massives (2 en 7) pendant que les locaux n’ont déployé leur jeu de puissance à deux occasions seulement (0 en 2).

«Il faut donner le crédit à Princeville. Les joueurs du Titan vendent chèrement leur peau», a reconnu l’entraîneur-chef  Stéphane Scotto. Quant à l’inégalité des pénalités appelées dans le match, le «coach» a été prudent dans ses commentaires. «Les arbitres font partie du jeu. Il ne faut pas se placer sur la ligne pour laisser les officiels nous décerner plus de punitions», a-t-il évoqué.

Les Braves reprennent le collier jeudi soir (19h30) à l’aréna Salaberry lors de la visite des Forts de Chambly.