Jérémy Bouchard brille à son retour chez les Braves

Jérémy Bouchard brille à son retour chez les Braves

Jérémy Bouchard avait des ailes sur la glace à son retour de la France et il a enfilé 3 buts dans la victoire des Braves (5-4) sur les Forts de Chambly.

Crédit photo : (Photo: Journal Saint-François - Pierre Langevin)

HOCKEY JUNIOR. L’attaquant Jérémy Bouchard a brillé de tous ses feux à son retour dans le camp des Braves de Valleyfield et il a propulsé la formation campivallensienne vers une 9e victoire consécutive, jeudi soir, devant quelque 400 amateurs comblés à l’aréna Salaberry.

Les troupiers de l’entraîneur-chef Stéphane Scotto ont eu besoin de la fusillade pour vaincre les Forts de Chambly au pointage de 5-4 alors que le 6e tireur des Braves, Derek Dicaire, a fait partir la bouteille d’eau en soulevant un lancer du revers dans la lucarne derrière le gardien Jonathan Cournoyer pour trancher le débat.

Or, le temps réglementaire et la prolongation ont fait ressortir le talent offensif de Jérémy Bouchard,  qui a réussi rien de moins qu’un tour du chapeau dès ses premiers coups de patin à son 2e stage chez les Braves. A peine débarqué de la France, le nouveau numéro 97 n’a pris que 4 minutes et 32 secondes pour loger la rondelle au fond de la cage grâce à un tir vif, sa marque de commerce.

A la 12e minute de la période initiale, Bouchard avait déjà doublé sa production de francs buts et il y est allé pour le triplé en fin de 2e engagement. Le centre natif de Châteauguay  a battu le portier des Forts à l’aide d’un puissant tir des poignets, décoché de l’enclave en avantage numérique, pour créer une égalité de 3-3.

Alexandre Larose a brisé l’égalité de 3-3 à mi-chemin en 3e période avec son 7e but de la saison. (Photo: Pierre Langevin)

Alexandre Larose (7e) a placé les Braves en avant à mi-chemin en 3e période quand il a habilement fait dévier un lancer de Samuel Richard au fond de la cage. Les visiteurs ont tenu le fort et ils ont nivelé la marque à 4-4 avec moins de 5 minutes à faire au 3e vingt. Cédric Labelle (2e) a trompé la vigilance de Sébastien Lefebvre, venu en relève à Marc-Antoine Dufour, blessé lors d’un violent impact avec un joueur des Forts qui a fait une chute après avoir chargé le filet à la 6e minute du 3e tiers.

La prolongation n’a pas fait de maître même si les Braves ont pu déployer leur jeu de puissance à 4 contre 3. Lors des tirs de barrage, Samuel Bégin et Alexandre Oligny-Root, du côté des Forts, ont été les seuls à faire mouche jusqu’à ce que Derek Dicaire compte de façon spectaculaire. Sébastien Lefebvre a ensuite fermé la porte Mikael Imbeault pour concrétiser ce 9e gain d’affilée des Braves.

Les Braves comptaient deux autres joueurs de 20 ans dans leur alignement avec le retour au jeu de Pierre-Luc Sanche (photo) et l’arrivée de Jérémy Bouchard. (Photo: Pierre Langevin)

Les Forts n’ont pas été une proie facile et ils se sont donné une priorité de 3-2 au milieu de la 2e période en vertu d’un but en supériorité numérique d’Anthony Imbeault (11e). Les Braves sont ensuite sortis indemnes d’un 5 contre 3 attribué aux visiteurs et ce fut un point déterminant du match, Jérémy Bouchard ayant fait 3-3 peu après.

Le trio composé de Samuel Bégin, Derek Dicaire et Jérémy Bouchard a cliqué sur-le-champ, totalisant 8 points dans la rencontre. «Nous avons opté pour ce trio en raison de la vitesse de Bouchard et Dicaire, combinée aux qualités de passeur de Bégin», a commenté Stéphane Scotto. «On sait que Jérémy Bouchard est un gars talentueux qui possède un lancer incroyable. Il est en excellente condition physique. Mon ami Frank (Spinozzi) en a pris bien soin en France», d’ajouter le «coach».

Même si les Braves ont doublé les Forts dans le nombre de lancers (42-21), Scotto estime que son équipe n’a pas offert une grande performance. «J’ai dit aux gars avant le début de la 3e période qu’il fallait trouver une façon de gagner. Nous prenons  les 2 points mais je ne suis pas content de la manière dont on s’est comporté sur la glace. On a fait un paquet d’erreurs et on va mieux se préparer pour le match de demain (vendredi, à Saint-Gabriel)», de signifier l’entraîneur.

«On s’attendait à une forte opposition de Chambly. Nous sommes allés voir les Forts à Terrebonne vendredi et ils ont tenu tête aux Cobras. On savait qu’ils viendraient ici pour « compétitionner » et ils nous ont rendu la tâche difficile», de reconnaître Stéphane Scotto.