Hydro-Québec défend son compteur

Hydro-Québec défend son compteur

La saga entourant l’implantation des compteurs de nouvelle génération reviendra-t-elle au centre des discussions à la suite de l’incendie d’une résidence à Ormstown le dimanche 8 novembre ?

Bien que le chef pompier d’Ormstown Stephen Knox, assure que le compteur intelligent est à l’origine de l’incendie d’une maison unifamiliale, le dimanche 8 novembre, Hydro-Québec ne croit pas cette théorie.

Nathalie Vachon, conseillère stratégique médias pour la société d’État dit que depuis le début du déploiement des compteurs de nouvelle génération en février 2013, aucun feu  ne s’est avéré lié au compteur et les expertises ont démontré que c’était plutôt l’embase du client qui présentait une défectuosité.

«Près de 3,6 millions de compteurs ont été installés à ce jour et tout se déroule très bien, informe Mme Vachon. Il est important de rappeler aux clients de la nécessité de procéder de manière périodique à l’inspection de leurs installations électriques.»

Lors d’un incendie, Hydro-Québec s’empresse de récupérer le compteur. Mme Vachon mentionne que ce procédé est requis pour faire une expertise. «Les compteurs ou les pièces du compteur sont récupérés, lorsque cela est possible, en raison du fait que Mesures Canada exige qu’Hydro-Québec assure une «traçabilité» de ses appareils, informe Nathalie Vachon. Au besoin, le compteur ou les pièces ainsi récupérés peuvent faire partie des diverses expertises faites par un service d’incendie ou une compagnie d’assurance qui en fait la demande.»

Processus d’homologation

Il est évident que les compteurs de nouvelle génération sont homologués. «Cela se fait dans un processus très rigoureux, reconnu par Mesure Canada, fait savoir la conseillère d’Hydro-Québec. Le test est composé de 24 tests physiques et électriques (variation de température, chocs électriques, impact sous différents angles). Le processus d’homologation d’Hydro-Québec est parmi les plus rigoureux en Amérique du Nord. De plus, Hydro-Québec participe à plusieurs comités internationaux et effectue une vigie continue des nouvelles normes.