Hausse de 195% en 10 ans pour le Taxibus en milieu rural

Hausse de 195% en 10 ans pour le Taxibus en milieu rural

La mairesse de Sainte-Martine

Le transport collectif en milieu rural ne cesse d’augmenter en popularité sur le territoire des MRC du Haut-Saint-Laurent et de Beauharnois-Salaberry, ce qui a incité les deux entités à s’unir dans l’offre de service du Taxibus avec la signature d’une nouvelle entente de trois ans.

D’abord un projet pilote, ce partenariat a été officialisé lors du dévoilement d’une nouvelle identité visuelle, mardi, à l’hôtel de ville de Saint-Étienne-de-Beauharnois. Cet accord permettra d’optimiser la gestion, l’opération et la promotion du Taxibus dans les 13 municipalités desservies par le service.

«Cette association constitue une étape cruciale dans le développement de l’offre de transport pour la population des municipalités rurales», affirme François Landreville, directeur général de la MRC du Haut-Saint-Laurent. «Cette entente aidera à atteindre l’objectif fixé pour les prochaines années, soit de faire connaître le service pour favoriser le jumelage des transports et optimiser les coûts d’opération», de justifier la mairesse de Sainte-Martine, Maude Laberge.

Feuille de route positive

Accessible dans les localités rurales de la MRC du Haut-Saint-Laurent depuis 2005, le Taxibus a connu une hausse remarquable de 195,3% en 10 ans avec un total de 7 867 transports en 2015. Le nombre d’utilisateurs est également en croissance dans la MRC de Beauharnois-Salaberry où le service a été implanté en 2012. En quatre années d’opération, les transports sont passés de 54 à 2860 sur une base annuelle.

Par le biais du Taxibus, 32 483 citoyens ont la possibilité de bénéficier, sur réservation préalable, d’un service de transport personnalisé s’arrêtant directement à leur porte et ce, 7 jours par semaine, entre 7 h et 21 h.

«Cette accessibilité génère un effet levier économique et social non négligeable. Le Taxibus contribue à l’attrait de nouveaux résidants et à la rétention de la population, sans compter qu’il rejoint les objectifs liés à l’environnement et au développement durable», mentionne Philippe Laplante, de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

Études et travail

Le transport collectif en milieu rural permet à la population d’accéder à un coût abordable aux principaux centres de services et d’activités des environs, que ce soit pour aller travailler, étudier, magasiner, se rendre à un rendez-vous médical ou se divertir. «L’union fait la force et il semble logique, voire stratégique, de mettre en commun les ressources des deux MRC», a insisté François Landreville.

Pour en savoir davantage sur la tarification du service ou pour faire une réservation, il suffit de composer le 450 264-2267, du lundi au vendredi, entre 8 h et 15 h.

Le Taxibus rural en chiffres    
     
45% utilisateurs pour le travail  
40% utilisateurs pour les études  
4% magasinage ou épicerie  
7867 transports en 2015 (8 municipalités du Haut-Saint-Laurent)  
2860 déplacements en 2015 (5 municipalités de Beauharnois-Salaberry)