Pour Guy Leclair, il était temps que le MTQ agisse sur le boul. Mgr-Langlois

Pour Guy Leclair, il était temps que le MTQ agisse sur le boul. Mgr-Langlois

Le député de Beauharnois Guy Leclair estime que le problème de la présence des poids lourds sur le boul. Mgr-Langlois n’a pas été pris au sérieux par le ministère des Transports.

Crédit photo : Journal Saint-François archives

Le député de Beauharnois, Guy Leclair, salue la mise en place d’un projet pilote afin de limiter l’impact du camionnage sur le boulevard Monseigneur Langlois.

Même s’il se dit enthousiaste face à l’annonce, Guy Leclair ne se gêne pas pour préciser qu’il était temps que quelque chose soit tenté. «Ça fait cinq ans qu’on attendait qu’une solution soit instaurée. Peut-être que si le problème avait été pris au sérieux au départ, nous aurions déjà essayé une ou deux options avant aujourd’hui», déplore Guy Leclair.

Comme le projet pilote a pour but d’interdire la présence de tous les camions dans la voie de gauche entre 7h et 19h, M. Leclair précise qu’il est important de mesurer l’impact de cette mesure sur l’ensemble des personnes concernées. «Il y a les commerçants, les résidents, les camionneurs, les industries et les forces de l’ordre, explique le député de Beauharnois. Certains individus impliqués sur cet enjeu et présents à la rencontre d’information ont visiblement appris à ce moment que ce projet pilote allait être mis en branle en pleine période des Fêtes.»

Guy Leclair rappelle que le consortium NA30 et le gouvernement du Québec se partagent des profits en lien avec le péage du pont Serge-Marcil. «Lors de la rencontre du mardi 12 décembre, j’ai indiqué qu’il serait souhaitable que le gouvernement octroie une partie des profits afin de dédommager les personnes qui sont impactées. J’espère que cette suggestion sera prise en considération», conclut Guy Leclair.