Le goût de lire à bord d’un bateau de pirate

Le goût de lire à bord d’un bateau de pirate

Antony Di-Cicco a consacré plusieurs heures à son projet personnel de 5e secondaire.

Crédit photo : Journal Saint-François Pierre Langevin

Dès sa tendre enfance, Antony Di-Cicco a été imprégné de l’amour de la lecture par ses parents. C’est dans cet esprit qu’il a voulu stimuler les élèves de maternelle de l’école Langlois en concevant un espace-lecture sous forme d’un bateau de pirate.
L’élève de secondaire 5 de l’école Baie Saint-François a réalisé ce projet dans le cadre du programme d’éducation intermédiaire du Baccalauréat international, offert par cet établissement.
«Le but de mon projet est de créer un environnement éducatif captivant dans une classe de maternelle dans une école défavorisée de ma communauté. Afin de stimuler l’imagination des élèves de la maternelle, j’ai décidé de leur laisser en héritage le goût d’apprendre par le jeu, le goût de lire seul ou avec des amis, le goût d’imaginer et leur faire découvrir la richesse des mots», dit-il.

Le projet a été réalisé afin d’inculquer l’amour de la lecture aux jeunes élèves.

Le jeune Di-Cicco a dû faire preuve d’organisation et de persévérance au cours des derniers mois pour réaliser ce projet. Obtenir les approbations requises auprès de la direction d’école et de la commission scolaire, respecter les normes de sécurité, recueillir des fonds pour payer le matériel requis, et obtenir la collaboration de l’ébéniste Yves Barrette, entre autres.
Pour le directeur de l’école Langlois, Steeve Lessard, l’aspect d’éveil à la lecture mis de l’avant par Antony a été un élément important dans l’acceptation du projet. Carmen Houle, coordonnatrice du Programme d’éducation internationale à l’école Baie Saint-François, admet qu’il s’agissait d’un projet d’envergure qui demandait plusieurs contacts dans la communauté. « Mais je voyais bien l’étincelle qui brillait dans ses yeux», raconte-t-elle.
Pour Antony Di-Cicco, ce projet apparaît aussi comme une occasion de donner au suivant, lui-même ayant été sensibilisé dès son jeune âge à la lecture. «Mes parents m’ont inculqué très jeune des trucs pour apprendre à compter et à lire. Ma mère avait d’ailleurs utilisé la thématique des pirates lorsque je lisais à ses côtés. Le projet m’a permis de revivre ces moments que j’ai vécus dans mon enfance.»

Le bateau a été inauguré en présence de plusieurs collaborateurs au projet.

Le bateau d’une dimension d’environ 6’ x 4’ x 4’ a été installé, puis inauguré officiellement le mercredi 8 novembre dans la classe de maternelle, en présence des élèves et de plusieurs personnes qui ont offert leur collaboration au projet.
Parmi ces différentes collaborations, notons celles des intervenants des écoles Langlois et Baie Saint-François, du député Guy Leclair, du Service récréatif et communautaire de la Ville, de l’ex-conseiller François Labossière, du service de prévention des incendies et du centre de rénovation Patrick Morin.