François Legault confiant de mettre la main sur Huntingdon et Soulanges

François Legault confiant de mettre la main sur Huntingdon et Soulanges

François Legault a profité de sa visite dans le comté d’Huntingdon pour faire un arrêt à l’hôtel de ville d’Ormstown.

Crédit photo : Journal Saint-François Steve Sauvé

De passage à l’hôtel de ville d’Ormstown le lundi 13 novembre, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, croit que son parti causera une grande surprise dans la région lors de la prochaine élection provinciale.

L’élection provinciale devrait se dérouler le 1er octobre 2018. Cependant, M. Legault déploie déjà ses énergies et fait une tournée du Québec afin de rencontrer les électeurs et les dirigeants d’entreprise. C’est le cas pour la circonscription d’Huntingdon où il tient un discours sur l’importance de la transformation alimentaire et l’importance d’accroître le domaine industriel.

«Si l’on regarde les sondages, Huntingdon deviendra un comté caquiste lors de la prochaine élection, indique François Legault. Je ne le cache pas, c’est une circonscription qu’on souhaite obtenir. Le comté de Soulanges est aussi dans notre mire puisque selon les prévisions, notre parti est en avance là aussi.»

La présence du chef de la CAQ dans Huntingdon est loin d’être une simple visite de courtoisie. M. Legault en profite pour visiter des entreprises de transformation alimentaire. «Il y a quelques entreprises importantes dans ce secteur dans le comté d’Huntingdon, souligne M. Legault. Ce secteur a été négligé. De façon générale, le gouvernement libéral a pris pour acquis le comté d’Huntingdon et n’a pas investi les ressources suffisantes en transformation alimentaire. Nous avons plutôt vu des coupures en agriculture dans le budget. Ça prend plus d’emplois dans ce secteur. C’est de très bons salaires. De plus, il est préférable de transporter avant d’exporter.»

Le domaine manufacturier en est aussi un que le chef de la CAQ espère voir se développer. «À l’époque, le maire Gendron avait entrepris de créer un parc industriel lors de la fermeture des usines de textile, fait savoir François Legault. Cette vague a malheureusement été arrêtée. Il faut que l’on ait des fonds pour être capable d’attirer des entreprises ou de laisser s’agrandir celles déjà en place. Dans l’industriel, les salaires sont 35 % plus élevés que la moyenne des salaires au Québec.»

«Jamais un gouvernement de la CAQ ne fera un référendum. La vraie priorité est économique. Nous en avons pour 20 ans à faire un rattrapage économique avec nos voisins.» -François Legault, chef de la Coalition Avenir Québec

François Legault soutient également qu’il est primordial de cesser d’augmenter les taxes et les tarifs. «À la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands, il y a eu des augmentations de taxe scolaire de 29 %, martèle le chef caquiste. Pourtant, personne n’a eu des augmentations de salaire. Il faut laisser les contribuables respirer. En prenant en considération toutes les augmentations, les familles ont eu une hausse de leur fardeau fiscal de 1000 $ en trois ans. Le ministre des Finances vient d’annoncer une baisse d’impôts dans deux semaines. Les gens doivent garder en tête que le premier 1000 $, c’est seulement pour effacer les augmentations de taxes et de tarifs.»

Finalement François Legault précise que le principal débat des élections au Québec depuis 45 ans est en lien avec la souveraineté. «C’est pourquoi la CAQ s’est positionnée publiquement l’an dernier alors que la première ligne du parti politique fait état d’un projet constitutionnel à l’intérieur du Canada», conclut l’homme politique.

  • Gilles Provost

    MYTHOMANE =MANIPULATEUR =LA PLCAQ MÊME PARTI QUE LES LIBÉRAUX