Des filles de la région parmi l’élite du hockey féminin

Des filles de la région parmi l’élite du hockey féminin

Cinq jeunes hockeyeuses de la région, Mégane St-Onge, Alexane Laserra, Camille Lavergne, Marianne Brault et Julianne Maheu, se distinguent au sein de la structure intégrée des Warriors du Lac Saint-Louis.

Crédit photo : (Photo: gracieuseté)

HOCKEY. Un quintet de hockeyeuses originaires de la région évolue cette saison dans un programme de développement qui réunit l’élite du hockey féminin au sein de l’Association du Lac Saint-Louis.

Marianne Brault, défenseur de Saint-Louis-de-Gonzague, et Julianne Maheu, attaquante de Salaberry-de-Valleyfield, ont été sélectionnées en août dernier pour faire partie des Warriors pee-wee AA qui disputent leurs matchs de saison face aux meilleures joueuses des autres régions du Québec.

Alexane Laserra (gardienne de but, Mercier), Mégane St-Onge (attaquante, Mercier) et Camille Lavergne (attaquant, Sainte-Marthe) poursuivent également leur cheminement de hockeyeuse dans le giron de cette structure de développement qui permet aux espoirs féminins de sauter sur la glace quatre fois par semaine.

Les filles sont supervisées par au plan technique par des hockeyeuses professionnelles des Canadiennes de Montréal, en plus d’être dirigées lors des matchs par des entraîneurs reconnus et suivies par des spécialistes en entraînement hors glace. Alors que les meilleurs espoirs masculins de niveau pee-wee à midget (AAA) portent les  couleurs des Grenadiers ou de l’Arsenal, les hockeyeuses élites sont regroupées dans la structure intégrée des Warriors du Lac Saint-Louis.

Les Warriors du Lac Saint-Louis pee-wee AA ont tout balayé sur leur passage au tournoi féminin «Green Mountain Avalanche» à Jay Peak au Vermont.

Les autres membres de l’équipe pee-wee AA des Warriors proviennent principalement de l’Ouest-de-l’Ile-de-Montréal. La grande majorité de ces filles âgées de 11 et 12 ans patinaient avec les gars au hockey masculin double lettre la saison dernière.

Deux joueuses de la région, Marianne Brault et Alexane Laserra, ont également été choisies pour adhérer à l’équipe du programme de développement pee-wee AAA du Québec, qui rassemble la crème des hockeyeuses de la province.

Les Warriors du Lac Saint-Louis connaissent du succès depuis le début de la campagne et elles ont récemment enlevé les honneurs du tournoi féminin «Green Mountain Avalanche» à Jay Peek au Vermont. Les protégées de l’entraîneur Kosta Alivizatos ont suivi un parcours parfait contre des formations de l’Ontario et du Vermont pour accéder à la finale. Dans le match ultime, les Warriors ont défait par jeu blanc les Sharks de Barrie (Ontario) et ce, au pointage de 3-0.

Le hockey féminin est le sport qui connaît la plus forte croissance au Canada depuis quelques années. C’est afin d’assurer le développement de nos jeunes talents et qui sait, de nos futures olympiennes, que Hockey Québec a mis en place un pendant de la structure intégrée masculine, soit la Ligue de hockey féminin de développement du Québec (LHFDQ).