Sections

Un enquêteur de la SQ écope de 15 mois de prison

Faux document, méfait public, fraude


Publié le 25 avril 2017

Le sergent-détective Jean Barbeau purgera 15 mois de détention.

©TC Média Archives Pierre-Olivier Girard

Déjà reconnu coupable de six chefs d'accusations  pour avoir fait disparaître volontairement son véhicule pour en récolter les assurances, un enquêteur de la Sûreté du Québec de la MRC Beauharnois-Salaberry a été condamné à 15 mois de prison lundi à Longueuil.

Le sergent-détective Jean Barbeau, avait été reconnu coupable de faux document, document contrefait, méfait public et de fraude le 30 janvier par le juge Pierre Bélisle.

Le policier, suspendu de ses fonctions depuis 2011, a prétendu avoir été victime du vol de son véhicule, de même que des outils qui s'y trouvaient, le 28 novembre 2008 à sa résidence de Sainte-Catherine. La camionnette avait été retrouvée le 13 juillet 2009 dans la voie maritime, près du Quai Baillargeon, à près de 3 km de chez lui.

L'enquête policière menée par les agents de la Régie de police du Roussillon, l'interrogatoire de nombreux témoins et l'écoute électronique ont cependant conduit ceux-ci à procéder à l'arrestation de celui qui avait porté plainte.

Une vingtaine de témoins (voisins, policiers, expert en sinistre) ont été entendus lors du procès qui s'est déroulé sur 13 jours, en mai 2014, en mars 2015, puis en février et en mai 2016. À cela, se sont ajoutés des extraits de conversation téléphonique et d'écoute électronique.

Ces différents éléments ont permis au juge Bélisle de conclure que la sergent-détective Barbeau avait notamment fraudé la compagnie Aviva Assurances d'une somme de plus de 5000 $.

Le juge a par ailleurs refusé la demande de Barbeau de ne pas purger sa peine en centre de détention. Il sera toutefois détenu dans une section réservée aux anciens agents de la paix.