Des chefs autochtones de partout au Canada à Beauharnois

Des chefs autochtones de partout au Canada à Beauharnois

La nouvelle vice-chef par intérim

Dimanche, des chefs amérindiens de partout au Canada vont animer la réunion de la communauté Mikinak de Beauharnois. Une cérémonie dans le respect des traditions qui se déroulera à l’école Saint-Paul.

Une rencontre remplie de traditions pour la jeune communauté qui a rapidement grimpé à 325 membres. «On veut montrer qui nous sommes et présenter la spiritualité autochtone, a confié la chef Lise Brisebois. On est pour la paix. Une communauté qui veut aider les autochtones à se faire reconnaître. »

Le 5 juin, Salt, un chef de la réserve d’Akwesasne, sera présent pour procéder à la cérémonie du tambour. Un autre grand chef de la Saskatchewan va présider la cérémonie du calumet sacré. Le Grand chef de la confédération des peuples autochtones du Canada, Guillaume Carle, va également honorer l’assemblée de sa présence.

Afin de respecter les traditions, on brûlera de la sauge pour purifier les esprits. La sage de la communauté, Yvonne Cimon, va lire la prière tandis que des aînés vont parler de la guérison par les mains et de la roue médicinale.

Cette cérémonie est ouverte à tous, membre comme non-membre. La réunion va débuter sur le coup de 13 h; il est donc recommandé de se présenter avant.

Tous des autochtones

Le 14 avril dernier, après 17 ans à débattre de la question dans divers tribunaux, la Cour suprême a statué que les Métis et Indiens non-inscrits doivent être reconnus comme des Indiens. «En 2015, ils se faisaient dire qu’ils étaient des blancs; en 2016 ils ont mérité le fait d’être autochtones», explique Mme Brisebois.

Un changement important pour bon nombre de citoyens qui vont tomber sous la responsabilité exclusive du gouvernement fédéral. Le premier ministre Justin Trudeau a d’ailleurs mentionné son intention d’agir vite. Les accès gratuits aux études supérieures et aux soins médicaux demeurent des priorités. La chef des Mikinak serait particulièrement fière d’inciter les enfants de sa communauté à se lancer dans de hautes études.

La confédération des peuples autochtones du Canada compte 51 000 membres inscrits avec leur généalogie ou un test d’ADN.

Les gens intéressés par la communauté Mikinak peuvent entrer en contact avec la chef, Lise Brisebois, au 514 708-7252 ou via le 450 395-1450.