Denis Lapointe quitterait la vie politique

Denis Lapointe quitterait la vie politique

Selon deux sources du Journal Saint-François

Deux sources près du maire de Salaberry-de-Valleyfield, Denis Lapointe, confirment qu’il annoncera son retrait de la politique dans les prochaines semaines.

Selon les gens qui ont confirmé la nouvelle, il n’y a pas de doute, M. Lapointe mettra un terme à sa carrière politique en ne se portant pas candidat lors du prochain scrutin.

Si plusieurs raisons sont évoquées pour parler de sa retraite, il semblerait que Denis Lapointe veuille se consacrer à sa famille. «Il ne reviendra pas, mentionne une personne dont l’identité ne peut être révélée. La seule chose qui pourrait faire qu’il revienne c’est si personne ne convoite le poste de maire ou s’il juge que le prétendant à la mairie n’a pas l’ampleur pour diriger la ville.»

L’autre personne avec qui le Journal Saint-François s’est entretenu abonde dans le même sens. «Ça fait quelques mois déjà que son entourage le sait, explique l’homme. Après toutes les années, sa conjointe et sa famille seront heureuses de le retrouver.»

En janvier dernier, Denis Lapointe confiait à l’auteur de ces lignes qu’il était en réflexion sur son avenir. «Je vais en parler avec ma conjointe et mes enfants lorsque le temps sera venu. Toutefois, je tiens à dire que je n’ai pas laissé entendre à personne que je quittais en novembre prochain. De toute façon, il est encore trop tôt pour faire des annonces. Ça se passe habituellement dans le temps des Régates de Valleyfield», disait-il à l’époque.

Parviendrait-il à se tenir loin de la campagne ?

Toujours dans le cadre de l’entrevue jadis réalisée, celui qui dirige la Ville de Salaberry-de-Valleyfield depuis 22 ans mentionnait que s’il quittait, il ne donnerait son appui à aucun candidat à la mairie. «Lorsque je me suis présenté à la mairie en 1995, c’est la population qui a décidé de me faire confiance. Ce serait donc la même chose cette fois. Les citoyens ont les connaissances pour décider par eux-mêmes.»

Si le départ présumé de Denis Lapointe peut en surprendre plus d’un, il en va autrement pour l’hypothétique départ de la conseillère du district George-Leduc, Louise Sauvé. Secret de polichinelle, Mme Sauvé délaissera son poste de conseillère et en ferait l’annonce à l’ouverture de la période des mises en candidature par le Directeur général des élections. Nouveau résident du secteur Georges-Leduc, le conseiller municipal Jean-Marc Rochon avoue ouvertement depuis déjà quelques semaines qu’il changera de quartier afin de briguer le siège qui sera laissé vacant par le départ de Mme Sauvé.