Décès subit du sacristain Norbert Shink

Décès subit du sacristain Norbert Shink

Norbert Shink est décédé le jour-même où le Journal Saint-François lui consacrait un reportage.

Crédit photo : Journal Saint-François Pierre Langevin

La vie est «si fragile», chantait Luc De Larochellière. Mis en vedette sur la page frontispice du Journal Saint-François de mercredi, le sacristain de la basilique-cathédrale de Valleyfield, Norbert Shink est décédé le même soir, à sa résidence.
Des proches de sa famille nous ont confirmé que M. Shink est décédé vers 22h mercredi soir. Âgé de 89 ans, on savait sa santé fragile, mais pas à ce point. Il a néanmoins été très fier, nous assure-t-on, du reportage consacré à ses 74 années de service à la basilique-cathédrale de Valleyfield.
Rappelons que celui-ci avait commencé à offrir ses services dès l’âge de 15 ans à la paroisse Sainte-Cécile. Jusqu’en juillet dernier, il a vu au bon déroulement des activités, dans pour les cérémonies religieuses que pour les activités de loisir au sous-sol de l’église.
Norbert Shink sera exposé le samedi 16 décembre au matin au salon J.A Larin & fils de la rue Victoria. Le cortège funéraire quittera en direction de la basilique-cathédrale où les funérailles sont prévues à 11h.

  • Annie Paquette

    Mon grand-père a été très honoré par le reportage lui ayant été consacré. Un grand MERCI à vous, le journal Saint-Francois ainsi que les membres du clergé et personnel de la Cathédrale.

  • Pierre Brisson

    Une homme bien bon je l’ai connue etant bien jeune le frere de ma tante Normande Viau Mes condoleances a toute la famille