Sections

La séduction opère toujours

Sixième roman pour l’auteure Judith Bannon


Publié le 19 avril 2017

L’auteure Judith Bannon vient de publier un sixième roman, @séduction.

©(Photo Blissful creations)

L’auteure prolifique Judith Bannon termine sa dernière trilogie avec @séduction. Toujours aussi sensuel et intriguant, le roman de la Coteaulacoise était attendu avec impatience par ses lectrices de plus en plus fidèles.

«J’étais au Salon du livre de Québec trois jours avant la sortie de @séduction, a indiqué l’auteure. J’ai constaté qu’il y avait une attente. Les lectrices me disaient dans quel contexte elles me lisaient. Certaines ont dit me lire rapidement et d’autres attendent que la trilogie soit terminée avant de les lire à la file. »

À partir du moment où j’ai mon intrigue, mes personnages m’habitent. Quand je m’assois pour écrire, mes personnages reprennent vie.

Judith Bannon

Elles sont de plus en plus fidèles à attendre les récits qui entremêlent sensualité et intrigue. Ses écrits de type New Adult touchent de plus en plus d’hommes bien que les femmes soient la cible principale de l’auteure.

Ce nouveau bouquin suit Angélik, une architecte talentueuse. Pour ce personnage, autour duquel plusieurs hommes gravitent, la séduction est son quotidien. «Elle a un beau côté naïf et séduisant, explique Mme Bannon. Elle va se lancer à fond dans le travail et on va voir que ça va finir par la rattraper dans sa vie personnelle. Séduire est parfois un jeu dangereux. »

Ce roman disponible depuis peu chez les libraires permet à Judith Bannon de renouer avec ses intrigues dont l’écriture est complétée depuis longtemps.

Habitée par ses personnages

Alors que les lectrices savourent @séduction page par page, Judith Bannon a déjà repris le clavier d’assaut. Une nouvelle trilogie, dans la même lignée que ses deux premières, est en train de prendre vie. «Le 3 me colle à la peau, soutient Mme Bannon. Je trouve que c’est une belle longueur pour développer les personnages et faire le tour de l’intrigue. »

Comme elle le dit, le rythme se «poursuit dans le tapis». Ses personnages lui parlent. Rapidement les mots se succèdent et pendant qu’elle rédige le second tome, elle prend des notes pour le troisième.

«J’écris assez vite, mais je dois dire que mes lectrices m’incitent à maintenir le rythme», précise-t-elle.

Discussion et dédicace
À l’occasion de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, Judith Bannon rencontrera ses lectrices à la bibliothèque Gaby-Farmer-Denis de Les Cèdres. À partir de 13 h 30, l’auteure va discuter de ses romans et participer à une séance de dédicace.