Sections

Jean-Pierre Leduc quitte la direction de Valspec

Transition chez Valspec


Publié le 18 avril 2017

Claudéric Provost succède à Jean-Pierre Leduc à la direction générale du diffuseur culturel Valspec.

©TC Média Pierre Langevin

En poste depuis 40 ans à la direction générale de Valspec, Jean-Pierre Leduc a décidé de céder les rênes de l’organisme, sans toutefois quitter totalement.  

Claudéric Provost assurera dorénavant le poste de directeur général en plus de celui de directeur artistique, en marge d’une réorganisation de la structure de Valspec entérinée le 5 avril par le conseil d’administration.

« Depuis toujours, tout partait de Jean-Pierre, explique Claudéric Provost, qui a joint Valspec en 2002. On a fait en sorte de redistribuer les tâches. »

Jean-Pierre Leduc a toujours été l’âme de Valspec depuis les débuts de l’organisme en 1976. Son surnom de « Monsieur Valspec » n’est d’ailleurs pas né de nulle part. Il a longtemps géré toutes les multiples facettes de l’organisme. « J’ai toujours assuré une gestion en bon père de famille en me disant qu’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, raconte-t-il. Mais Valspec est devenu une grosse machine aujourd’hui et comme dans toute entreprise, il était temps de songer à sa pérennité et transmettre mon expertise. »

À 64 ans, déjà retraité de l’enseignement collégial, Jean-Pierre Leduc occupera dorénavant le poste de président-directeur administratif de Valspec. Tout en demeurant membre du conseil d’administration, il s’occupera des finances en plus d’agir comme mentor ou de conseiller spécial auprès des membres de l’équipe.

Transition et défis

Claudéric Provost représente une valeur sûre aux yeux du conseil d’administration pour assurer ce poste de direction. Il a notamment contribué au développement des plateaux du Cabaret d’Albert et du Café Chez Rose, au concept des « shows cachés », des mesures directement liées aux deux nominations successives de Valspec au gala de l’ADISQ.

« Il faut continuer de se démarquer à titre de diffuseur régional, dit-il, et de maintenir une offre diversifiée en profitant des moyens techniques et financiers dont on dispose… d’ailleurs, nous connaissons cette année notre meilleure saison à vie en termes de billets vendus. »

Ex-trésorier de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et vice-président de Valspec, Jacques Lemieux rappelle que le public culturel ne magasine plus comme autrefois. « La clientèle qui achète ses billets par Internet est beaucoup plus grande qu’avant. Par exemple, le client de la rive sud pense en fonction du spectacle qu’il souhaite voir, à l’endroit où c’est présenté; avec l’autoroute 30, ça devient très intéressant d’aller à Valleyfield plutôt que de se taper les ponts et le stationnement à Montréal. »

Pour l’instant, Valspec s’apprête à mettre en vente les billets de sa saison 2017-2018 qui débutera le 21 juilllet prochain avec les spectacles en résidence de l’humoriste Martin Perizzolo, au Cabaret d’Albert.

 

Valspec

-Fondé en 1976

-Budget annuel d’environ 2,5 M$

-Quelque 130 spectacles présentés annuellement

 

Jean-Pierre Leduc

-Fondateur de Valspec

-Membre fondateur du regroupement RIDEAU

-Président du réseau Scènes à 2 reprises

-Prix reconnaissance RIDEAU en 2012

-Membre honoraire du Conseil montérégien de la culture

-Prix Reynald-Piché 2011