Création d'épouvantails géants non conventionnels

Activité de médiation culturelle sur 14 sites de la MRC

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc Publié le 25 septembre 2015

L'artiste Roxane Bilodeau a fait le constat des équipements agricoles antiques qui pourraient servir à la création d'un épouvantail géant en présence de Pierre Crépeau, coordonnateur à la vie culturelle à Salaberry-de-Valleyfield, Alexandre Sauvé, de la Ferme Hubert Sauvé, et Philippe Laplante, de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

©(Photo: TC Média - Denis Bourbonnais)

Un grand projet de médiation culturelle va prendre forme dans les sept municipalités de la MRC de Beauharnois-Salaberry, du 4 au 31 octobre.

Cette activité consiste à créer dans 14 lieux différents une installation artistique constituée principalement d'un épouvantail géant non conventionnel. Par cette initiative, la MRC désire favoriser l'interaction avec les citoyens par la mise en valeur des sept familles culturelles, soit les arts de la scène, les arts médiatiques, les arts visuels, les communications (médias, technologies, information), les lettres et littérature, métiers d'arts et patrimoine (histoire, muséologie).

Les services et l'expertise de 14 artistes de la région ont été retenus dans le cadre du «Circuit des épouvantails». A raison de deux par municipalité, les artistes agiront comme médiateur dans l'élaboration et la réalisation de l'œuvre à laquelle ils ont été assignés. Chaque artiste a été jumelé à une équipe formée d'une famille hôte du milieu agricole et d'une famille invitée.

«Cette démarche vise à encourager le maillage de trois univers différents qui n'ont pas l'habitude d'interagir sur une base régulière», a décrit Philippe Laplante, coordonnateur au développement culturel, lors d'une visite effectuée par Le Journal à la Ferme Hubert Sauvé située dans le rang du Milieu à Salaberry-de-Valleyfield.

Mardi, l'une des artistes sélectionnées, Roxane Bilodeau, a entamé le processus en faisant l'inventaire des équipements agricoles antiques en compagnie d'un membre de la famille hôtesse, Alexandre Sauvé. Interrogée à savoir si l'œuvre commençait à germer dans sa tête, l'artiste de Vaudreuil-Dorion a répondu, en apercevant un tracteur de l'année 1951 garée dans une grange, que le brassage d'idées est au stade préliminaire.

Population invitée

La population est d'ailleurs invitée à participer à la conception des épouvantails, le dimanche 4 octobre. En cas de pluie, l'activité sera remise au 11 octobre. Deux équipes de la MRC se déplaceront de site en site pour échanger avec les gens et artistes sur place afin de promouvoir les attraits agrotouristiques du territoire. A cette occasion, des dégustations seront offertes au public.

Par la suite, durant le mois d'octobre, le public sera invité à visiter les sites et voter pour leur œuvre coup de cœur. Les citoyens participants vont courir la chance de se partager 300 $ en prix. Dans son ensemble, le projet a nécessité des coûts de 9000 $ et une partie des fonds provient du Pacte rural de la MRC. Pour toute information, il suffit de communiquer avec Philippe Laplante au 450 225-0870, poste 232.

Le circuit des épouvantails comprend 14 sites répartis sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

Quelques fermes hôtesses    
Salaberry-de-Valleyfield Ferme Hubert Sauvé. 140, rang du Milieu
  Ferme Normand Amesse 300, rang Ste-Marie Est
Saint-Louis-de-Gonzague Ferme Pitre 15, rang du 30
  Erablière/Bleuetière Chayer
237, route 236
Saint-Stanislas-de-Kostka Ferme Kostka 133, route 236
  Ferme Iceberg 9, route 236
Saint-Etienne-de-Beauharn. Ferme Normand Vinet   903, rang du 20
  Ferme Sylvain Dumouchel 941, rang du 20

En manchette

Création d'épouvantails géants non conventionnels

Activité de médiation culturelle sur 14 sites de la MRC

Denis Bourbonnais denis.bourbonnais@tc.tc Publié le 25 septembre 2015

L'artiste Roxane Bilodeau a fait le constat des équipements agricoles antiques qui pourraient servir à la création d'un épouvantail géant en présence de Pierre Crépeau, coordonnateur à la vie culturelle à Salaberry-de-Valleyfield, Alexandre Sauvé, de la Ferme Hubert Sauvé, et Philippe Laplante, de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

©(Photo: TC Média - Denis Bourbonnais)


Un grand projet de médiation culturelle va prendre forme dans les sept municipalités de la MRC de Beauharnois-Salaberry, du 4 au 31 octobre.

Cette activité consiste à créer dans 14 lieux différents une installation artistique constituée principalement d'un épouvantail géant non conventionnel. Par cette initiative, la MRC désire favoriser l'interaction avec les citoyens par la mise en valeur des sept familles culturelles, soit les arts de la scène, les arts médiatiques, les arts visuels, les communications (médias, technologies, information), les lettres et littérature, métiers d'arts et patrimoine (histoire, muséologie).

Les services et l'expertise de 14 artistes de la région ont été retenus dans le cadre du «Circuit des épouvantails». A raison de deux par municipalité, les artistes agiront comme médiateur dans l'élaboration et la réalisation de l'œuvre à laquelle ils ont été assignés. Chaque artiste a été jumelé à une équipe formée d'une famille hôte du milieu agricole et d'une famille invitée.

«Cette démarche vise à encourager le maillage de trois univers différents qui n'ont pas l'habitude d'interagir sur une base régulière», a décrit Philippe Laplante, coordonnateur au développement culturel, lors d'une visite effectuée par Le Journal à la Ferme Hubert Sauvé située dans le rang du Milieu à Salaberry-de-Valleyfield.

Mardi, l'une des artistes sélectionnées, Roxane Bilodeau, a entamé le processus en faisant l'inventaire des équipements agricoles antiques en compagnie d'un membre de la famille hôtesse, Alexandre Sauvé. Interrogée à savoir si l'œuvre commençait à germer dans sa tête, l'artiste de Vaudreuil-Dorion a répondu, en apercevant un tracteur de l'année 1951 garée dans une grange, que le brassage d'idées est au stade préliminaire.

Population invitée

La population est d'ailleurs invitée à participer à la conception des épouvantails, le dimanche 4 octobre. En cas de pluie, l'activité sera remise au 11 octobre. Deux équipes de la MRC se déplaceront de site en site pour échanger avec les gens et artistes sur place afin de promouvoir les attraits agrotouristiques du territoire. A cette occasion, des dégustations seront offertes au public.

Par la suite, durant le mois d'octobre, le public sera invité à visiter les sites et voter pour leur œuvre coup de cœur. Les citoyens participants vont courir la chance de se partager 300 $ en prix. Dans son ensemble, le projet a nécessité des coûts de 9000 $ et une partie des fonds provient du Pacte rural de la MRC. Pour toute information, il suffit de communiquer avec Philippe Laplante au 450 225-0870, poste 232.

Le circuit des épouvantails comprend 14 sites répartis sur le territoire de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

Quelques fermes hôtesses    
Salaberry-de-Valleyfield Ferme Hubert Sauvé. 140, rang du Milieu
  Ferme Normand Amesse 300, rang Ste-Marie Est
Saint-Louis-de-Gonzague Ferme Pitre 15, rang du 30
  Erablière/Bleuetière Chayer
237, route 236
Saint-Stanislas-de-Kostka Ferme Kostka 133, route 236
  Ferme Iceberg 9, route 236
Saint-Etienne-de-Beauharn. Ferme Normand Vinet   903, rang du 20
  Ferme Sylvain Dumouchel 941, rang du 20